in

Monster Rancher 1&2 DX Review, vieux ou vintage ?

Monster Rancher 1&2 DX est un de ces titres que je ne m’attendais pas à couvrir dans une critique… en 2021. La série animée à elle seule, que je porte personnellement dans mon cœur depuis que je suis enfant, n’a pas exactement marqué une époque en Italie. Comme beaucoup de ses homologues « Pokémon Like » en dehors du Pays du Soleil Levant avait été une agréable distraction d’après-midi ; deux saisons plus tard, toujours ici dans la Botte, elle est déjà passée, et sans même générer trop de merchandising officiel. « Tu te souviens de Monster Rancher ? » J’ai demandé à quelques amis. Recevoir des réponses majoritairement négatives, ou être distrait. « Ah oui, la série avec le pingouin vert et les disques de pierre ? ». C’est elle. Plus ou moins. Et pourtant, étrangement, même les plus oublieux ont capitulé devant un déclencheur mental bien plus puissant : le premier chapitre PS1 de la saga des jeux vidéo. Qui, bien que n’étant pas associé à la marque Monster Rancher, est resté dans l’imagination d’un de mes amis en particulier : « AAAH YES ! C’était le jeu où l’on pouvait transformer les disques de Gianni Morandi en monstres ! ». C’est celle-là. Plus ou moins.

monster rancher 1&2 DX review

Monster Rancher 1&2 DX : oubliez l’anime

Oubliez tout de suite, comme beaucoup ont dû le faire lors de la première version, les ambitions narratives de l’anime officiel. De cet excellent produit audiovisuel et de ses personnages, il ne reste que les monstres et l’histoire. Plus ou moins résumée dans « Dieu a créé les monstres pour aider l’humanité, et l’humanité les a utilisés pour se faire la guerre et se combattre. Puis Dieu a enfermé les monstres dans des disques de pierre magique. Puis, de nouveau Dieu, des années plus tard, a décidé de réessayer, et a permis aux hommes de sortir les monstres des disques. » Devinez ce qu’ils en ont fait ? C’est vrai : ils les utilisaient pour travailler la terre, livrer des colis, comme animaux de compagnie, et de nous combattre. Peu importe. Dieu, qu’est-ce que tu peux faire ? C’est comme ça qu’on est. Je le répète : si Monster Rancher 1&2 DX vous commencez à espérer un minimum d’intrigue, de narration ou de construction de monde… désister. Vous n’avez pas compris de quel jeu je parle. Et même moi, avant de travailler sur cette critique, j’avais clairement la mémoire brouillée par les années.

En commençant par le bas de l’expérience, c’est-à-dire les combats contre les autres agriculteurs et les monstres, Monster Rancher est donc caractérisé comme une production calibrée sur d’autres priorités. Aussi incapable aujourd’hui qu’à l’époque de rivaliser sur le front des « combats de monstres ». Manquaient, en effet (et aujourd’hui, par souci de fidélité, elles n’ont pas été retouchées), le spectaculaire, la nature stratégique des types et des faiblesses ; et, bien sûr, les moyens techniques dont disposait Nintendo. Stade Pokémon n’a en fait été révélée qu’un an plus tard. Monster Rancher 1 pour PS1en 1998. En même temps que le chapitre de la collection DX, le duo portable était créé et commercialisé. Pokémon Argent et Or. Ainsi, en partie conscient d’être confronté à une série de, littéralement, « monstres sacrés », Tecmo a préféré optimiser les coûts de développement et les efforts de production. Ils se distinguent de ces monstres de poche par une mécanique moins « numérique » et beaucoup plus « analogique ». La lecture des disques. Mais allons-y dans l’ordre.

Le fait est que sans un guide, ou une bonne dose d’imagination/intuition, aborder les combats du Monster Rancher 1&2, DX ou pasest une expérience mystique. « Qu’est-ce que je fais ? Pourquoi est-ce que je fais ça ? Comment puis-je arrêter de faire ça ? » Je me suis demandé à plusieurs reprises alors que je laissais un dragon ennemi éroder la barre de PV de mon loup bleu. Jusqu’à ce que je le tue. Littéralement et pour toujours (plus ou moins). Car oui, une autre des caractéristiques que Rancher a fait sienne dès le départ, imitant peut-être Digimon plus que Pokémon, est un âge adulte plus prononcé. Ce qui se traduit par : nourrissez bien vos monstres, ne les laissez pas trop se fatiguer, et faites attention lorsque vous vous battez. Parfois, si vous n’abandonnez pas à temps pendant le combat, les dommages subis peuvent entraîner la mort de votre créature. Et ensuite, il faut trouver un autre disque à lire pour donner naissance à un nouveau disque. Mais, malheureusement, Pas si vous jouez la version DX sur Nintendo Switch.

monster rancher 1&2 DX review

Sans disque, vous ne profitez qu’à moitié

Tu te souviens de l’intro ? Je n’étais pas folle.et l’ami qui m’a rappelé ce détail très croustillant de l’histoire de l’Europe ne l’était pas non plus. Monster Rancher 1 pour PS1. Ce qui a permis aux joueurs de reproduire les mécanismes présents dans l’anime avec une fidélité totale, et d’utiliser le lecteur de disques de la PS1 pour libérer des monstres uniques de leurs prisons de disques. Évidemment, des créatures différentes selon le résultat de la lecture. C’était comme de la magieet comme des sorciers tout droit sortis d’un anime, nous nous sommes tous sentis. Seulement les disques n’étaient pas en pierre, mais en plastique. Se pourrait-il que Monster Rancher existe vraiment, et que nous soyons piégés du mauvais côté de l’Isekai ? Qui sait ?. Je me pose encore la question, même si je sais que, malheureusement, à moins de trouver une PS1 et une copie de Monster Rancher, une grande partie de la magie a disparu avec l’avènement du cloud.et la disparition des lecteurs de CD obligatoires du paysage multimédia. Comment allons-nous lire les disques sur la Nintendo Switch, qui n’utilise que des cassettes ? Tous les fanatiques de Monster Rancher se sont interrogés à l’annonce de la DX. La réponse de Tecmo Koei : avec une base de données numérique pré-installée dans le titre.

Ça marche eh : la base de données peut être consultée facilement, en utilisant une sélection aléatoire d’un disque de musique en mémoire, ou une barre de recherche spéciale. Et comment c’était avant, de chaque disque de la base de données provient un monstre unique. pour ses caractéristiques esthétiques, offensives et défensives. Ce qui fait de la base de données, en fait, le meilleur moyen d’obtenir rapidement des monstres puissants après une recherche rapide en ligne. En fait, chaque disque est toujours associé la même créature qui seraient nés si nous avions réellement lu ce CD physique particulier. Mais la magie a disparu. « Si vous ne vous léchez pas les doigts, vous n’appréciez qu’à moitié », dit une publicité télévisée bien connue. Et si vous ne prenez pas le disque de la Fiat Uno de votre grand-mère, puis essayez d’évoquer l’esprit de Rino Gaetano dans Monster Rancher, vous avez l’impression qu’un morceau de votre enfance a disparu. Et tu es encore plus coincé dans la partie grise de l’Isekai.

Tamagotchi

Oui, d’accord, comment se battre, vous avez compris. Ou peut-être pas, puisque j’ai encore du mal à m’y faire. Blague à part : en gros, il suffit de se rappeler que la distance entre vous et le monstre ennemi correspond à l’un des trois mouvements disponibles. Puis spammez et vous gagnerez/perdrez très rapidement. Oh oui : ne pensez pas que vous jouez des héros qui croient « au cœur de leur monstre »la différence dans les statistiques est vraiment très, très significative dans… Monster Rancher 1&2 DX. Ainsi, même si vous parvenez à maîtriser l’art du combat, ce sera en vain sans une préparation impeccable de votre monstre personnel par la suite. Préparation que, je vous préviens, avant tout correspond à un bon ¾ du jeu. Et cela ne varie pas trop d’une expérience « Tamagotchi« simplifié ». Je le jure.

Une fois que vous avez le premier monstre, pour environ 2 ans de jeu, vous vous occuperez de lui. avec amour. Et vous le ferez combattre et risquer sa mort, bien sûr. Chaque mois correspond à une série d’activités que vous pouvez faire avec le monstre…et qui modifient ses statistiques. Des classiques tels que « attaque, vitesse, ps etc. ». Mais tant dans Monster Rancher 1 et 2 pour PS2 quelques années plus tard, ne vous attendez pas à voir des scènes d’interlude, des cut-scenes ou autres. Contentez-vous d’un petit échantillon dans MR1 (celui-ci, comme je l’avais prévu, dans le style Tamagotchi) ; ou d’une séquence rendue (mal) dans le moteur de jeu dans 2, Je n’ai pas envie de trop critiquer ce choix simplificateur.. Le résultat, en fin de compte, est une concentration totale du joueur sur le seul résultat qui compte vraiment : améliorer votre Monster. Dans ceci, Monster Rancher 1&2 DX sont joués tout comme les ventilateurs des vrais, des vieux Genre d’apprivoisement des monstres que je voulais depuis des années : sans penser à autre chose qu’au remède pour le monstre. C’est à vous de gérer les ressources économiques pour le nourrir chaque mois, le faire travailler pour l’améliorer et obtenir un revenu suffisant pour l’envoyer « à l’école pour augmenter considérablement ses stats. Et ensuite le mener au combat, d’un tournoi à l’autre, jusqu’aux niveaux de défi les plus prestigieux possibles. Aussi parce que, grâce à l’opération de remasterisation, vous pourrez le faire bénéficier de certaines améliorations de la qualité de vie, et 27 monstres auparavant introuvables en Europe et aux États-Unis.

Monster Rancher 1&2 DX : en conclusion, comme un très bon

Monster Rancher 1&2 DX n’a pas vieilli comme un bon vin. Mais comme un très bon vinaigre. Un vinaigre balsamique qui n’est certainement pas à boire dans un verre, étant donné son acuité et son manque de rondeur et d’onctuosité. Un vinaigre qui assaisonne une sorte de nourriture, qui dompte les monstres, comme ils le faisaient autrefois. Et que, pour cette raison, il ne plaît pas à tout le monde et ne veut pas plaire à tout le monde. Cependant, cette volonté de fer de rester fidèle à elle-même et à son histoire ne suffit pas pour atterrir en toute sécurité dans le futur. En effet, ce remaster est indéniablement daté à tous points de vue, de la technique au son en passant par le gameplay. Au point de ne pas le recommander aux nouveaux arrivants ? Presque. Certainement, à tel point que je ne le recommanderais pas aux joueurs qui s’attendent à une aventure. Parce que Monster Rancher 1&2 DX n’a rien d’aventureux du tout.

Plateformes : PC, Nintendo Switch

Développeur : Koei Tecmo

Éditeur : Koei Tecmo

Le bon côté des choses, c’est que le 25e anniversaire de la série peut tout de même être fêté comme il se doit. Une fête qui bat son plein pour tous ceux qui n’attendaient rien d’autre d’une série de niche. Il tente de remettre au goût du jour un genre de jeu vidéo hors cible (en Europe), de plus en plus édulcoré et éloigné de ses débuts. Ce remaster pourrait-il être le début d’une nouvelle aube occidentale pour les purs jeux d’apprivoisement des monstres ?

 

jeux video

Chelsea

Written by Chelsea

Je suis Chelsea, passionnée par la TV réalité. Je vous partage dans mes articles les actualités et les informations au sujets des stars et des actualités. N'hésitez pas à partager mes articles et à réagir.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Assassin's Creed : Valhalla avec des aventures à la God of War ? Le jeu pourrait recevoir une extension majeure

Assassin’s Creed : Valhalla avec des aventures à la God of War ? Le jeu pourrait recevoir une extension majeure

Superman et Lois - première bande-annonce de la saison 2. Le plus grand défi du super-héros

Superman et Lois – première bande-annonce de la saison 2. Le plus grand défi du super-héros