assassin's creed

L’histoire de la société Ubisoft

Où est basé la société Ubisoft ?

Ubisoft est un développeur, éditeur et distributeur de produits de divertissement multimédia. La société a été fondée en 1986 par cinq développeurs de logiciels français. Le siège social est situé à Montreuil Emerainville près de Paris, en France, et le directeur est Yves Guillemot. Ubisoft a commencé à produire des jeux pour l’Atari 2600, sa première sortie étant un portage du jeu Airport d’Apple pour la console de salon, suivi par d’autres titres tels que Red Storm Rising et Silent Service, qui utilisaient des logiciels de licence pour protéger leurs sorties contre la copie. Le premier titre original de la société, Ski Crazed, développé par Baudouin Jurdic, est sorti en 1987.

Ses franchises à succès

La société a connu un succès financier dans les années 1990 avec la sortie de franchises de jeux telles que Prince of Persia, Tom Clancy’s Rainbow Six et Splinter Cell, qui ont été acclamées par la critique et ont connu un succès commercial. Ubisoft est aujourd’hui l’un des plus grands développeurs de jeux vidéo au monde, avec plus de 3000 employés et 15 studios dans le monde. Malgré son succès, la société a également été critiquée par de nombreux joueurs pour son utilisation intensive de la technologie DRM.

Pendant la majeure partie de son histoire, Ubisoft a été une société française. Ses quatre premières sorties ont eu lieu en France et elle a choisi de ne pas publier de jeux vidéo en anglais pendant les premières années.

Aujourd’hui, l’entreprise se concentre uniquement sur le développement et l’édition de jeux, ses dernières sorties étant produites en anglais. Aujourd’hui, l’entreprise se développe pour produire des logiciels de jeux en anglais.

Un logo Ubisoft est utilisé pour tous les jeux, y compris ceux qui sont développés par d’autres studios.

 

L’histoire de la société de développeur de logiciels Francais

Les débuts du géant français

La société a été fondée en 1986 par cinq développeurs de logiciels français : Yves Guillemot, César Guiethier, Gérard Guillemot (COO/CTO), Marc Roudichev et Léonard Guillemot. Yves Guillemot et César Guiethier, alors membres de la division française d’Atari Corporation, sont approchés par les dirigeants de Red Storm, la société qui deviendra Ubisoft. C’est un tournant majeur dans leur histoire.

En 1987, Ubisoft connaît un succès financier dès sa première année avec un chiffre d’affaires de plus d’un million de francs. En 1989, Ubisoft publie « Hellfire », une conversion de jeu de tir à la première personne pour DOS et FM Towns. La même année, Ubisoft commence à développer des jeux pour l’Atari ST, notamment « Commandos » et « Airborne Rangers ».

Ubisoft se rend vite compte qu’il n’est pas possible de gagner sa vie avec un seul titre. Le 29 avril 1988, Ubisoft peut publier son premier jeu vidéo français : « Ski Crazed » de Baudouin Jurdic. Le succès de ce titre leur permet de commencer à travailler sur leur premier grand jeu : « Nuclear Strike » de Rainbow Arts.

À la fin de la décennie, Ubisoft est devenu l’un des éditeurs parisiens les plus reconnus. En 1990, ils ont sorti « Killer Instinct », un jeu développé par Griptonite Games.

Au cours de ses premières années, Ubisoft a également produit quelques jeux pour d’autres éditeurs. L’une de leurs grandes réussites a été le portage de « Clockwork Knight » sur Amiga CD32 par Digital Illusions CE en 1993. Plus récemment, Ubisoft a bénéficié de l’aide d’Encore Software (Deus Ex, Far Cry) et d’Ubisoft Shanghai (Rainbow Six).

Un succès international

Le succès initial d’Ubisoft s’est poursuivi dans les années 90 avec la sortie de la série de jeux Prince of Persia, Tom Clancy’s Rainbow Six, Splinter Cell et Rayman. Fin 1993, on estimait qu’Ubisoft gagnait environ 1 million de dollars US par mois. En 1995, « The Settlers » et « Rise of Nations » sont sortis et ont été acclamés par la critique. L’année suivante, « Tomb Raider » est publié sur PlayStation et connaît un grand succès en Europe et en Amérique du Nord.

La franchise suivante est « Tom Clancy’s Splinter Cell », qui comprend un mode « Guerilla » pour quatre joueurs. La société a connu de nombreux succès commerciaux, notamment «  » pour la Nintendo Wii, «  » pour la PlayStation 3 et la Xbox 360 et « Just Dance », sa franchise la plus vendue à ce jour. Parallèlement à ces sorties, elle a acquis de nombreux petits studios, tels que Massive Entertainment et Blue Byte.

Ubisoft a été critiqué pour son utilisation intensive des systèmes DRM sur de nombreux jeux Ubisoft, notamment « Far Cry 2 » (le jeu le plus piraté en 2008) et « Assassin’s Creed 2 » (le jeu le plus piraté en 2010). Cependant, certains fans fidèles ne sont pas du tout d’accord. La sortie de leur dernier titre, Assassin’s Creed IV : Black Flag, a provoqué une réaction massive au sujet des DRM.

Ubisoft a acquis le développeur français Montpellier Studio, situé près de Paris, en 1999. La même année, Ubisoft devient le premier éditeur à sortir deux jeux sur une même plateforme avec « Age of Wonders » et « Fable ».

Ses meilleures créations de jeux vidéo

En 2002, Ubisoft a sorti « Tom Clancy’s Splinter Cell Double Agent », qui a été un succès en partie grâce à la grande quantité de contenu multijoueur inclus dans le jeu. Depuis, Ubisoft a connu de grands succès avec la franchise Assassin’s Creed. En particulier, ils ont développé de nouvelles propriétés intellectuelles telles que les suites de Prince of Persia.

Les différentes acquisitions de la société Ubisoft

Activision

En novembre 2004, Ubisoft a racheté Massive Entertainment à Activision. Plus tard dans le mois, ils ont acheté Reflections Interactive et l’ont fusionné avec le groupe Massive Entertainment. L’acquisition de cette société a donné à Ubisoft un nouvel axe de travail et lui a permis de devenir un développeur plus complet.

En mars 2007, le PDG de la société, Yves Guillemot, a laissé entendre que la société était prête à faire tout ce qu’il fallait pour se protéger du piratage.

Hybride Technologies et Blue Byte

En mars 2008, Ubisoft a acquis Hybride Technologies (l’équipe derrière « Avatar ») et en octobre 2008, Ubisoft a acquis Blue Byte (l’équipe derrière « The Settlers » et « Crusader Kings »).

Il laissait également entendre qu’ils prévoyaient d’acquérir d’autres petites entreprises. Le jour de la révélation, Ubisoft a dépensé 60 millions de dollars US pour acheter de petits studios de développeurs (Ultra Ultra, Snowblind Studios et Digital Reality) et cherchait à acheter un autre studio également (Funcom).

Griptonite Games

En juin 2008, Ubisoft a acquis Griptonite Games (certains pensent que cette acquisition était destinée à « Splinter Cell Double Agent »). En 2008, un homme politique français a proposé un projet de loi en France qui obligerait les éditeurs à limiter l’utilisation des DRM sur leurs jeux.

Smilegate et Reflections Interactive

La société a annoncé l’acquisition du développeur sud-coréen Smilegate en mai 2009.

En juillet 2009, Ubisoft a acquis le studio de développement allemand Reflections Interactive. En août 2010, il a été annoncé qu’Ubisoft était en pourparlers avancés pour acquérir l’équipe qui a développé « Assassin’s Creed 2 », bien que l’accord n’ait pas encore été conclu. L’équipe est composée de la plupart des personnes qui ont travaillé sur « Assassin’s Creed 2 », qui a donné lieu à une suite au jeu de 2003 « Assassin’s Creed 2 ».

Le 14 août 2010, Ubisoft a racheté Massive Entertainment à Activision. Plus tard dans le mois, ils ont annoncé l’acquisition d’Hybride Technologies et ont acquis la participation de THQ Montréal. En conséquence, Ubisoft a également acquis « We Sing » et « We Dance ». En décembre 2010, Ubisoft a acquis les actifs de Red Storm Entertainment ainsi que l’équipe de développement du studio.

Les acquisitions des propriétés intellectuelles des différentes franchises d’Ubisoft

Année 2011

Le 22 avril 2011, Ubisoft a acquis la propriété intellectuelle de « Tom Clancy’s Ghost Recon » auprès de son précédent propriétaire, The Walt Disney Company (bien que le nom de la marque ait déjà fait l’objet d’une licence d’utilisation par Ubisoft pour sa précédente série de jeux de tir tactique). Le 17 mai 2011, Ubisoft a acquis les droits de « Tom Clancy’s Rainbow Six » et de ses suites.

Le 18 mai 2011, Ubisoft a annoncé qu’elle avait acquis la propriété intellectuelle de « Beyond Good & Evil » auprès de l’ancien propriétaire DMA Design (désormais connu sous le nom de Rockstar North). À la même époque, Ubisoft a acquis les droits de « Prince of Persia » et « Rayman » auprès de la Walt Disney Company. Il a également été annoncé qu’Ubisoft continuerait à développer les jeux « Prince of Persia » et que la franchise Prince of Persia serait transférée dans une nouvelle équipe de développement à Montréal. Le 11 juillet 2011, Ubisoft a acquis Massive Black.

Le 13 août 2011, Ubisoft acquiert des droits de auprès de Vivendi Games. Le 20 août 2011, Ubisoft acquiert la franchise « Splinter Cell » auprès de l’ancien propriétaire et éditeur EA Games.

En décembre 2011, Ubisoft annonce avoir acquis la franchise « Far Cry » et sa propriété intellectuelle associée auprès de Crytek.

Année 2012

En juillet 2012, Ubisoft a acquis Kuju Entertainment, fabricant de jeux pour adultes tels que «  ». Le 23 décembre 2012, Ubisoft a acquis les droits de la franchise « Watch Dogs » auprès d’un groupe d’investisseurs (comprenant vraisemblablement Google) connu sous le nom de « The Quantic Dream Team » et a depuis poursuivi le développement du jeu. Le jeu est sorti le 27 mai 2014.

Watch Dogs Legion avec une grosse mise à jour. Nouveaux personnages, gadgets et autres

Année 2013

En mars 2013, Ubisoft a annoncé avoir acquis les droits de « Tom Clancy’s The Division », un jeu en développement chez Massive Entertainment sous le nouveau label d’Ubisoft « Ubisoft Massive ». Le jeu se déroule dans un futur proche, après qu’une pandémie de type variole ait provoqué un chaos généralisé et entraîné l’effondrement de la société. Il s’agit d’un jeu vidéo d’action, de rôle et de tir à la troisième personne dans un monde ouvert, en vue à la première et à la troisième personne, avec une équipe de quatre à cinq hommes, comme dans la série Tom Clancy. « The Division » sortira sur Microsoft Windows, PlayStation 4 et Xbox One le 8 mars 2016. Le jeu sera le dernier projet d’Ubisoft développé par Massive Entertainment.

Année 2014

En janvier 2014, Ubisoft a annoncé qu’elle allait acquérir la franchise « Splinter Cell » de l’ancien propriétaire et éditeur EA Games. L’acquisition a été finalisée en juillet 2014.

Année 2015

Le 11 novembre 2015, Ubisoft a acquis l’activité de contenu téléchargeable (DLC) de Blizzard Entertainment Inc. afin de renforcer sa ligne d’édition de jeux vidéo et d’avoir accès aux nouvelles IP AAA publiées par Blizzard, comme Overwatch et Diablo III : Eternal Collection.

Le 6 décembre 2015, Ubisoft a racheté la franchise « Far Cry » à Crytek, après que la société ait connu des difficultés financières.

Après 2017

En octobre 2017, Tencent a acheté une participation de 8,42 % dans Ubisoft. Le 7 novembre 2018, Ubisoft a annoncé qu’il allait acquérir le studio MegaZebra et tous ses actifs auprès de United Entertainment Group.

Les trois plus grosse licence d’Ubisoft

Splinter Cell

« Splinter Cell » est une série de jeux vidéo développée par Ubisoft Montréal et publiée par Ubisoft. Le protagoniste de la série, Sam Fisher, est un agent secret hautement qualifié travaillant pour la National Security Agency (NSA). Le joueur endosse le rôle de Fisher pour trouver et arrêter des terroristes et autres menaces ennemies pour la sécurité mondiale.

Assassin’s Creed

« Assassin’s Creed » est une série de jeux historiques d’action-aventure furtive à la troisième personne développée par Ubisoft Montréal et publiée par Ubisoft. La série est centrée sur les origines ancestrales de la Confrérie des Assassins, et se déroule du 12e au 21e siècle lorsqu’elle traite de l’époque et des événements contemporains.

Le nouvel Assassin’s Creed pourrait être très différent des précédents volets.

Tom Clancy’s

La franchise de jeux vidéo « Tom Clancy’s Rainbow Six » se concentre sur des opérations de contre-terrorisme contre des groupes terroristes dans le monde entier. Elle a été publiée pour la première fois en 1998. Le nom vient d’une coalition multinationale antiterroriste réelle appelée « Rainbow ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *