Usul, l’amateur qui vulgarise la politique
TANGUY 26 novembre 2015

Temps de lecture : 4 minutes

Usul, ancien chroniqueur chez jeuxvideo.com, fait depuis quelques temps des vidéos plus politiques. Cette reconversion dans la vulgarisation sous la forme de portraits de contemporains est très réussite et amène à réfléchir en dehors des cercles traditionnels.


 

Si vous avez traîné comme moi sur jeuxvideo.com, le nom d’Usul ne vous est pas inconnu. A travers des émissions comme le 3615 Usul qui nous expliquait avec humour les mécaniques et principes qui régissent le monde videoludique, ou dans speed game, chronique qui présentait des speed run où l’on voit des personnes finir le plus rapidement un jeu, ce présentateur sympathique brillait d’une grande notoriété en France.

Tout autre registre à présent, dans des vidéos assez longues pour le média (plus de 30 minutes en moyenne), Usul nous parle à chaque fois d’une personnalité médiatique et tout ce qui entoure celle-ci avec humour et intelligence. Il nous présente par exemple le fameux BHL, la polémiste Elisabeth Levy ou encore l’économiste/philosophe Frederick Lordon avec tout le contexte, les rapports de force ou encore la portée des discours que cela importe. On y apprend beaucoup de choses, avec des sources toujours affichées (Mediapart par exemple) et des références de qualité (Chomsky, Marx entre autres).

 

 

— DES VIDÉOS INTELLIGENTES
Chose importante, c’est que notre bonhomme ne se prend pas pour un journaliste, ne le revendique pas. Il est simplement un citoyen commun, avec une culture politique assez importante, qui cherche à faire réfléchir les autres. C’est pour ça qu’il nous recommande beaucoup de livres, d’articles ou d’émissions intéressantes pour nous élever intellectuellement et avoir une autre vision de ce qui se passe sous nos yeux. J’ai par exemple découvert grâce à lui l’univers de Frederick Lordon, homme très intéressant. Je n’ai pas eu le courage de lire ses livres, mais ses articles sont très intéressants et poussent à la réflexion. L’économiste a également écrit une pièce de théâtre, très belle, qui analyse de manière très poétique la situation économique mondiale que je vous recommande fortement.

 

Une de ses vidéos a particulièrement marqué les esprits : celle sur la “génération Y”. Pleine d’espoir et d’intelligence, elle peint le portrait d’une jeunesse désabusée du monde dans laquelle elle vit et cherche à changer le monde, non plus par une révolution comme celle d’autrefois mais d’une manière plus pacifique et intelligente.

 

 

Point important, il va très souvent chercher ses sources, archive ou non, sur internet. D’ailleurs très fourni en informations solides et instructives si on se donne la peine de chercher un peu. Loin de tous ces délires complotistes dont la toile surabonde, on peut remarquer une certaine qualité dans les commentaires de ses vidéos : précisions, débats, etc. Malheureusement, comme beaucoup, la partie très à droite de la population vient ajouter son grain de sel, notamment lorsqu’il parle de l’occident et de la colonisation. La construction de son émission pousse à la réflexion et amène  les commentateurs à argumenter, c’est à mon avis un signal pour vérifier si l’objectif est accompli.

 

— INTERNET ET LE DÉBAT
Mais plus largement, internet peut-il être un véritable espace de débat ? Oui je le pense, mais malheureusement pas avec une idée d’une certaine égalité entre les participants. Alors que dans les années 90, certaines personnes voyaient internet comme une nouvelle place publique où il serait possible d’y débattre pour pratiquer un “nouvel âge athénien de la démocratie” (Al Gore). Aujourd’hui cet espace ressemble plus que jamais aux débats dans la vie réelle avec des leaders d’opinions qui au final ne sont pas si différents.

Il y a les politiciens classiques, les journalistes et autres personnalités traditionnelles qui arrivent à se faire une place grâce à l’extension des médias en ligne. Puis il y a les autres, pur produit d’internet, comme Dieudonne, Soral ou Usul. Ce sont au final toujours les mêmes qui reviennent souvent et l’internaute a très peu de chance de faire entendre et on finit souvent par plus s’insulter qu’autre chose. Les thèses complotistes, racistes, ou autres sont plus facilement diffusés et peut trouver un plus large public sur le net car il n’y a pas ce filtre professionnel que la TV, la radio ou la presse appliquent.

 


Enfin, pour revenir sur Usul, c’est une personne politiquement marquée très à gauche et certains d’entre vous pourraient avoir du mal avec sa vision des choses. Mais je vous invite à regarder ses vidéos pour en savoir un peu plus sur ses idées et peut-être vous changer un peu. En tous cas, on peut dire que c’est un autre regard qu’il nous apporte, loin des traitements médiatiques de tel ou tel sujet. Et ça fait du bien qu’une personne comme ça soit suivie par  autant de monde sur Youtube.

TANGUY

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *