in

Yellowjackets : saison 1, épisodes 1 et 2 – critique

Yellowjackets est une équipe de football scolaire de la section des filles qui subit un accident d’avion. Les filles parviennent à survivre, mais cela ne signifie pas la fin de leurs problèmes. La nouvelle série de Showtime est une combinaison d’un thriller avec des éléments de drame, tout en se permettant d’avoir de l’humour entrecoupé de scènes gore et sanglantes. Le schéma de l’intrigue peut laisser penser à un drame adolescent pas très compliqué, mais déjà les deux premiers épisodes de la série nous montrent que nous avons affaire à quelque chose de beaucoup plus complexe, et donc plus intéressant et divertissant.

L’action se déroule sur deux lignes temporelles, nous montrant l’accident d’avion comme un événement de 1996 et les versions adultes des héroïnes en 2021. Aujourd’hui, les femmes sont réticentes à l’idée de revenir sur leurs expériences traumatisantes et réagissent durement à toute proposition d’exploiter les fortunes de leur jeunesse, même si d’énormes profits leur sont garantis. Ashley Lyle et Bart Nickerson, les showrunners de la série, nous présentent progressivement toute l’histoire dans l’épisode pilote, laissant présager les événements à venir. Dans la chronologie contemporaine, nous avons de nombreuses références à ce qui est encore à venir, et bien que cela introduise une légère confusion, c’est également intriguant.

Showtime

Le premier épisode commence avec une fille qui s’enfuit dans les bois et qui est ensuite piégée par un personnage masqué dans une tenue de chasseur. L’ensemble a des relents de rituels, qui rappellent les sacrifices de la mythologie nordique ou slave. On ne sait pas encore très bien où tout cela va nous mener, mais les scènes données de cette manière ne sont pas accidentelles. L’action démarre lentement, mais les scènes intercalées ici et là maintiennent la tension, et cela fonctionne particulièrement bien dans le deuxième épisode, lorsque tout s’emballe. Non seulement il y a du suspense, mais les thèmes dramatiques, ou peut-être plus psychologiques, résonnent bien, et cela s’applique à la fois aux incarnations adolescentes et adultes des personnages, qui doivent toujours faire face à des traumatismes. Ce qui m’a le plus surpris, c’est que les héroïnes adolescentes ne sont pas une collection de stéréotypes, mais qu’en fait un effort a été fait pour les présenter de manière intéressante, afin de ne pas rejeter les spectateurs qui évitent les productions similaires.

Le premier épisode peut être légèrement déroutant, car nous commençons tout juste à connaître les jeunes protagonistes et un certain temps s’écoule avant que la catastrophe ne survienne, tandis que le présent fait constamment référence à des événements à venir. La deuxième ligne du temps est menée par les quatre adultes avec l’accent mis sur les personnages de Shaun et Taiss. Ce n’est qu’à partir du deuxième épisode que l’histoire s’accélère et joue avec le savant mélange des trois genres, et les rebondissements et le jonglage entre les lignes temporelles sont non seulement clairs mais n’enlèvent rien au plaisir final de la série.

En de nombreux éléments, la série est économique et dose soigneusement les réponses aux nombreuses questions qui se posent. Cela aura ses partisans et ses opposants, mais au final, la formule sérielle permet une narration qui ne nourrira pas le téléspectateur de solutions trop rapides. Dans la forme adoptée, les créateurs parviennent à se déplacer de manière très fluide et Yellowjackets recycle également de manière intéressante des tropes inspirés d’autres productions, telles que Projet Blair Witch ou Le seigneur des mouches. Ce film promet d’être un thriller très intéressant, qui est à la fois une histoire de passage à l’âge adulte et une histoire de survie dans des conditions extrêmes, ce qui peut être une combinaison divertissante pour les spectateurs jeunes et moins jeunes. L’action caractéristique des adolescentes ne manque pas, mais l’ensemble montre également deux lignes temporelles différentes si habilement que le sentiment dominant pendant le visionnage est la curiosité.

Georges

Written by Georges

Rédacteur en Chef sur Alchimy, j'encadre une équipe de 3 rédacteurs et rédactrice. Je publie également sur les mangas, les dessins animés, les séries TV et le lifestyle. Nous souhaitons, au travers de ce media d'actualité, vous partager de nombreuses information et vous tenir informé des dernières actualités, au quotidien. pensez à vous aboner à notre newsletter pour recevoir en avant première ces actualités.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genshin Impact : voici la bande-annonce de Shenhe

GamesVillage.it

Hilda et le roi de la montagne : disponible sur Netflix