in

Wheel of Time – saison 1, épisode 8 (final de la saison) – critique

AVERTISSEMENT : LE TEXTE CONTIENT DES SPOILERS !

L’épisode final de la saison 1 Les roues du temps a commencé avec des flashbacks d’il y a trois mille ans. Ils n’avaient rien à voir avec ceux qui ouvraient le premier tome du livre de Robert Jordan, bien que nous ayons déjà entendu parler de ces événements dans la chanson de Thom. Nous avons rencontré Lews Therin Telamon, ou le Dragon qui a causé le Fracassement du Monde dans le passé. Il voulait diviser les Aes Sedai en factions d’hommes et de femmes et se préparait à entrer en conflit avec le Noir. Et rien d’autre n’est vraiment arrivé, ce qui était un peu décevant. Comment introduire un personnage important dans l’histoire, à un moment où une bataille s’est déroulée dans le présent, mais sans qu’il ne contribue en rien au final de la saison. Les spectateurs perspicaces verront le jeu de couleurs des vêtements de Latra (blanc) et de Lews (noir). Ils pourraient même le relier au symbole du yin et du yang dans l’Œil du monde. D’un autre côté, la vue de la fenêtre était intéressante. A l’extérieur s’étendait une ville extrêmement développée datant d’avant le Crac. Il faut reconnaître à la série que, dans ce cas, les effets informatiques étaient excellents et au niveau des super productions cinématographiques.

Rand et Moiraine traversaient la jachère, qui avait l’air sinistre, tout comme l’Oeil du Monde. En revanche, l’affrontement avec Ishamael (ce nom est donné par Amazon Prime Video dans la distribution) n’a pas passionné. Fares Fares est un mauvais choix pour le rôle. Grâce à lui, les faiblesses des dialogues, qui n’avaient aucune profondeur, ont été exposées. Les acteurs les ont prononcés sans engagement. Même l’utilisation du pouvoir unique par Rand n’a pas fait monter les émotions. Plus tard, le jeune homme a dit avoir ressenti de la folie, ce qui se lisait sur son visage, mais cela a été sous-estimé par Josh Stradowski. Cette confrontation a été décevante à cause des acteurs, des effets spéciaux et surtout de la conduite de cette intrigue. La vision du futur avec Egwene qu’Ishamael a montré à Rand n’était pas convaincante non plus. C’était censé être une torture pour lui et ça ne l’a pas été. Il y avait une absence totale de sentiment que cet événement était d’une grande importance et qu’il décidait du sort du monde. Le combat était ennuyeux parce qu’il était trop facile pour Dragon Reborn.

A son tour, la bataille contre les alliés des ténèbres s’est déroulée sous la forteresse et dans le ravin. Si les costumes sont superbes, la bataille n’a pas vraiment fait mouche. Il y a simplement eu un bref affrontement entre l’armée (ou plutôt quelques soldats) de Shienar et les trolloks. Plus de temps a été consacré aux femmes capables de porter le pouvoir unique. Là encore, les créateurs ont essayé de diversifier les événements pour les rendre plus impressionnants, mais le plan a échoué. L’idée en soi n’était pas mauvaise, mais ils ont voulu la rendre plus attrayante. C’est juste que l’exécution était mauvaise. Les femmes s’ébattant sous l’influence du pouvoir unique avaient l’air ridicule. Leur épuisement n’a pas non plus garanti de sensations fortes, et l’accent a été trop peu mis sur le rôle d’Egwene. Et la guérison miraculeuse de Nynaeve était une solution ringarde. Même la CGI n’a pas sauvé la scène.

Pendant ce temps, au château, l’exhumation de la corne de Valère, importante pour l’intrigue, se poursuit. Perrin s’est montré totalement inutile et a simplement laissé Padan Fain partir. Au vu des événements de la saison, on peut comprendre son hésitation, mais il fallait tout de même une plus grande dose d’émotion, que Marcus Rutherford aurait dû exprimer. Malheureusement, la scène est sortie incolore, ce qui donne l’impression qu’elle n’a pas de sens.

Huitième épisode Les roues du temps était décevant parce que les créateurs ont décidé de raconter l’histoire à leur façon, avec des résultats médiocres. Bien que l’épisode ait été rythmé, il manquait d’émotion. Et pourtant, la grande bataille ou la confrontation entre Rand et Ishamael aurait dû au moins intriguer. Cela ne s’est pas produit. Ce fut un final fade pour la première saison qui pourrait décourager de nombreux téléspectateurs de continuer à suivre les différentes intrigues.

Dans l’adaptation de la série Les roues du temps a fait beaucoup de changements par rapport aux livres, accélérant le cours des événements. Les téléspectateurs ont été inondés par de nombreux éléments du monde présenté, ce que certains ont pu trouver accablant. Mais c’est ce qui arrive quand on essaie de faire tenir plusieurs volumes de livres dans une courte saison. Pourtant, les créateurs l’ont bien géré, en expliquant clairement les lois qui régissent ce monde. On ne peut même pas se plaindre qu’ils aient voulu rendre l’histoire plus attrayante par l’utilisation fréquente du pouvoir unique par les personnages. Bien qu’il soit toujours déplaisant que Nynaeve ou Egwene aient rapidement atteint un haut niveau de capacité à le transmettre, au lieu de se développer progressivement. Je sais qu’il n’y a pas de temps pour cela dans la série, comme le prouve également l’introduction du déjà Seanchan qui a provoqué une grosse vague sur la côte.

En fait, les acteurs jouant les personnages principaux se sont avérés être le plus gros problème. Rosamund Pike et Daniel Henney déversent une certaine émotion dans leurs rôles, mais les autres manquent d’expérience et de compétences pour donner à leurs personnages un peu d’éclat ou se démarquer avec quelque chose. Ce qui fait que nous n’avons pas envie de les encourager. Nous ne nous inquiétons pas de leur sort. Ils sont indifférents à notre égard, ce qui est inquiétant à l’approche de la 2e saison confirmée. Première série Les roues du temps avait beaucoup d’avantages (décors, effets spéciaux, scènes d’action), mais aussi des inconvénients (intrigue insatisfaisante, acteurs). Espérons que les créateurs retiendront la leçon et que la série apportera encore beaucoup de plaisir à l’avenir.

La roue du temps

Georges

Written by Georges

Rédacteur en Chef sur Alchimy, j'encadre une équipe de 3 rédacteurs et rédactrice. Je publie également sur les mangas, les dessins animés, les séries TV et le lifestyle. Nous souhaitons, au travers de ce media d'actualité, vous partager de nombreuses information et vous tenir informé des dernières actualités, au quotidien. pensez à vous aboner à notre newsletter pour recevoir en avant première ces actualités.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le projet Cambria, les nouvelles lunettes de Meta, ne remplacera pas Questa 2

Le projet Cambria, les nouvelles lunettes de Meta, ne remplacera pas Questa 2

Jeux d'or - à quoi jouerons-nous en janvier 2022 ? Microsoft mise sur les classiques et le pixelart

Jeux d’or – à quoi jouerons-nous en janvier 2022 ? Microsoft mise sur les classiques et le pixelart