in ,

Jeremy Strong sur la série Succession : Kendall a déjà le respect de son père quelque part.

Succession est actuellement l’une des meilleures séries à la télévision et en streaming. La saison 3 vient d’être lancée sur HBO. Pour marquer l’occasion, nous avons rencontré Jeremy Strong pour parler de ce qui l’attend.

DAWID MUSZYŃSKI : Succession est une série qui parle évidemment de la famille, mais aussi du pouvoir. Je me demande s’il y a un moment dans votre vie où vous l’avez ressenti ? Quand je me suis dit : « J’ai du pouvoir » ?

JEREMY STRONG: C’est une question intéressante. Le pouvoir que nous montrons dans nos séries et le pouvoir qu’ont les acteurs sont deux choses très différentes. Dans le métier d’acteur, on n’obtient le pouvoir que lorsqu’on cesse de le rechercher. Quand vous apprenez à lâcher prise. En un sens, on pourrait dire que vous devez prendre en charge votre propre vie. Si vous ne le faites pas, votre carrière sera écrasée. Il y a longtemps, j’ai mis mes rêves d’avoir une grande carrière et de donner des interviews comme je le fais maintenant avec vous entre des contes de fées. C’est seulement quand j’ai réussi que j’ai commencé à réussir. J’ai cessé de choisir les projets en évaluant leur potentiel de récompense. J’ai commencé à choisir ceux qui me plaisaient, qui m’intriguaient avec les personnages que j’allais jouer. En regardant où j’en suis maintenant, vous pouvez voir que c’était une bonne décision.

W Succession Le pouvoir est situé tout à fait ailleurs. Nos personnages, lorsqu’ils ont grandi, ne l’avaient pas, ils ne l’ont vu que chez leur père et ont rêvé de lui succéder. C’est comme ça que ces familles fonctionnent. C’est aussi comme ça que ça se passe avec la famille Trump. Si leur père ne leur donne pas le pouvoir, ils ne l’auront jamais. J’ai lu un jour une phrase sage selon laquelle s’il n’y a pas d’amour dans la famille, le pouvoir prend sa place. Il me semble que cela caractérise parfaitement la famille Roy, à travers laquelle coule un fleuve de souffrance et d’humiliation. Tout cela est fait dans le but de gagner du pouvoir et ainsi obtenir l’approbation, et peut-être même l’amour, aux yeux de leur père.

Kendall, jouée par toi, se bat pratiquement sans arrêt pour l’approbation de Logan. Elle fait tout pour l’impressionner, elle essaie même de faire du rap.

C’est pourquoi il est difficile de jouer ce personnage. Je ne sais pas si vous voyez le rapport, mais c’est un homme qui devient très facilement dépendant de toutes sortes de stimulants. Je pense qu’il a juste remplacé cela par une lutte pour l’approbation de son père. C’était difficile pour moi de construire ce personnage. C’est pourquoi j’ai tant aimé la fin de la saison 2 et le début de la saison 1, lorsque nous voyons Kendall se libérer de cette dépendance. Elle tient une conférence de presse et lâche une bombe sur Logan. Donc dans la saison 3, nous avons une toute nouvelle ouverture. Kendall reconnaît qu’il a porté un coup fatal à la carrière de son père et peut désormais prendre en charge l’ensemble de l’entreprise.

nullphoto. naEKRANIE.pl

Eh bien, vous voyez, je le vois très différemment après avoir regardé presque toute la troisième saison. À mon avis, Kendall ne s’est pas du tout libérée de son désir de gagner l’approbation de son père. C’est tout le contraire. A travers la conférence et la tentative de prise de contrôle de l’entreprise, il veut lui prouver qu’il est un adversaire digne de ce nom et qu’il doit donc être son successeur. Si ce n’est pas par la gentillesse, alors par la force.

C’est une observation intéressante. En fait, c’est ainsi que cela peut paraître aux yeux des étrangers. Il ne s’agit plus de la tentative de prise de contrôle hostile de l’entreprise de la fin de la première saison. Ce mouvement a été fait et a échoué. Kendall le fait maintenant non pas pour des motifs égoïstes, mais altruistes. Mon personnage a réalisé que son père est juste un mauvais gars. Il est donc parti en croisade contre lui, avec pour mission de le vaincre et de l’écarter du pouvoir. Et, plus important encore, pour réparer tous les torts qu’il a commis.

Mais vous restez toujours dans son champ de vision. Vous essayez encore de prendre le contrôle de sa société. Après tout, vous pourriez aller n’importe où ailleurs et vous réaliser de la même manière, mais vous choisissez un endroit proche de Logan..

Tous les personnages de cette série tentent de prouver, non seulement à leurs pères, mais aussi les uns aux autres, qu’ils sont dignes de porter le nom de Roy. Ils cherchent également leur place dans le monde, ayant quelque part dans un coin de leur tête que cette lutte ne durera pas éternellement. S’ils perdent, ils devront faire face à autre chose. Il me semble que la plus proche de cela était Shiv, mais elle a été ramenée dans le jeu par Logan de toute façon. Le protagoniste l’a trompée en disant qu’elle était la première à reprendre l’entreprise après lui. Nous avons tous vu comment cela s’est terminé, même si elle continue à vivre dans l’espoir que cela se produise encore. Tout le monde le vit, en tout cas. Seulement Connor ne se fait aucune illusion sur le fait qu’il n’est pas sur cette liste. C’est probablement pour ça qu’il a trouvé un autre objectif inatteignable, la présidence.

Kendall a été le pendant de Jago pour Logan au cours des deux dernières saisons. Quand les choses allaient dans la bonne direction, il a décidé de les annuler dans le final. Il est clair qu’il a des tendances autodestructrices.

Je suis d’accord avec vous pour dire qu’il a ces tendances. Je me souviens que Jesse Armstrong m’a écrit un jour sur une carte jointe à un script : « Kendall gagne, mais elle perd. Je ne sais pas pourquoi, mais quoi qu’il fasse, il ne pourra jamais atteindre 10. Il sera toujours un peu hors de lui. Je pense que la raison de ce comportement est la façon dont il a été élevé. On a déjà vu dans la première saison comment Logan l’a emporté. On peut également sentir qu’à ses yeux, Kendall ne mérite pas d’être heureuse, ce qui se traduit par le fait qu’il ne croit pas qu’il puisse gagner lui-même.

Cette série expose un peu le stéréotype de ce que devrait être un homme, le dépouillant d’un certain glamour et d’une certaine gloire dont il a été enveloppé pendant des décennies.

C’est vrai. Logan a une approche très stéréotypée de la masculinité. Il croit qu’un gars doit gagner tous les combats, sans émotion, sans pitié. Quiconque ne répond pas à ces critères ne peut pas s’appeler un homme. Kendalle, en revanche, a toujours été considéré par moi comme un garçon plutôt qu’un homme. Dans le scénario, j’avais l’impression qu’il faisait semblant d’être quelqu’un qu’il n’était pas, juste pour être accepté. Et c’est peut-être pour ça qu’il ne réussit pas. D’autre part, j’aime le fait que les scénaristes n’aient pas peur de montrer les émotions de ces hommes. Ils font prendre conscience au public de leur nécessité pour la poursuite du développement.

Elisa B.

Written by Elisa B.

Elisa, rédactrice pour plusieurs médias sur le Web. Je rédige au sujet des séries TV, du cinéma et des jeux vidéos. Je publie tres régulièrement, n'hésitez pas ainsi à venir consulter ce site régulièrement et vous tenir informé des dernières actualités sur ces 3 thématiques passionnantes.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Furiosa - interviews d'acteurs sur le tapis rouge. Rapport de la première

Furiosa – interviews d’acteurs sur le tapis rouge. Rapport de la première

Mythic Quest revient avec une 3ème et une 4ème saison. Anthony Hopkins et Jason Sudeikis annoncent le renouvellement de leur contrat.

Mythic Quest revient avec une 3ème et une 4ème saison. Anthony Hopkins et Jason Sudeikis annoncent le renouvellement de leur contrat.