in ,

Charlotte Hope et Ruairi O’Connor sur la série des Princesses espagnoles : notre aventure est terminée

DAWID MUSZYŃSKI : Des séries historiques telles que La princesse espagnole ont la qualité d’approfondir la connaissance d’une période donnée non seulement chez les spectateurs, mais aussi chez les acteurs qui jouent dans ces productions. Qu’avez-vous appris sur Catherine et Harry ?

RUAIRI O’CONNOR : Je suis iranienne, ce qui signifie automatiquement que je n’aime pas la monarchie anglaise. Je porte une aversion pour ça dans mes gènes. Mais grâce à cette production, j’ai appris à l’aimer. Ils ont une histoire très intéressante, en particulier le roi Henry Tudor VIII, que je joue, qui est un très mauvais garçon. La façon dont il s’est débarrassé de ses femmes est quelque chose de fascinant – il les a envoyées à l’échafaud, poussé uniquement par sa luxure. Puis, comme si de rien n’était, il se rendait dans son cabinet pour composer des chansons ou écrire des poèmes. Ainsi, comme vous pouvez le constater, il avait deux visages complètement différents : celui d’un tyran et celui d’un homme doux.

CHARLOTTE HOPE: Laissez-moi vous dire honnêtement que tout ce que j’ai appris sur Catherine était nouveau pour moi. À cela s’ajoutait la fascination de pouvoir enfin jouer un personnage principal dont on voit l’évolution au cours de deux saisons. Ce n’est pas si fréquent chez les acteurs. Nous participons tous à d’innombrables castings et seule une fraction d’entre nous réussit à entrer dans une série ou un film où nous avons l’occasion de jouer un personnage pendant plus de quelques épisodes. Alors quand on a un personnage compliqué comme Katarzyna et qu’on peut l’incarner pendant deux saisons, trois ans en fait, on ressent enfin la joie de son métier. Catherine a fait de moi une bien meilleure actrice et une femme bien plus débrouillarde. Grâce à elle, j’ai commencé à croire en mes capacités.

Sans parler des costumes, qui non seulement vous aident à incarner un personnage, mais vous apprennent aussi très souvent l’humilité vis-à-vis du métier d’acteur, par le temps qu’il faut pour les enfiler et les difficultés que cela implique.

RUAIRI O’CONNOR : Vous avez raison à 100%. Peu de gens réalisent que nous ne sommes même pas capables d’enfiler ces costumes tout seuls, nous avons besoin de quelqu’un pour nous habiller et nous déshabiller. On ne peut même pas aller aux toilettes tout seul. Ils sont magnifiques devant la caméra, mais les porter est un véritable cauchemar. Je vais vous dire, depuis que nous avons terminé le tournage, et ne nous voilons pas la face, cela fait un moment, je n’ai porté que des survêtements. J’ai porté des jeans peut-être deux fois jusqu’à présent.

CHARLOTTE HOPE : Je n’ai rien à y redire. J’aimais mes costumes. Leur seul inconvénient était que je ne pouvais pas faire de sieste pendant ma pause déjeuner. La gloutonnerie a également été entravée. Je pouvais manger un dessert et c’était tout, il n’y avait aucune chance d’en manger un autre avec un corset serré. Mais ce serait à peu près tout.

nullphoto. naEKRANIE.pl

Vous êtes l’une des rares actrices jouant Catherine qui a eu l’occasion de montrer à l’écran cette étape de sa vie où elle était enceinte et portait une armure spéciale pour protéger son ventre.

CHARLOTTE HOPE : Je vais vous confier un petit secret. Cette armure n’était pas faite de métal. Je sais que ça peut paraître comme ça, mais c’est du plastique. Bien sûr, ça pèse quelque chose, mais pas autant qu’une vraie armure. Cependant, pour pouvoir y bouger librement, je devais aller à la salle de gym. Je voulais que toutes les scènes de guerre et de combat aient l’air aussi crédibles que possible. De plus, il était très intéressant de sortir de ces chambres obscures et de se tenir sur un terrain solide. Je pourrais même tuer une personne avec un couteau, pour évacuer un peu de cette colère primitive.

La saison 2 s’est terminée il y a deux ans, mais la question de savoir s’il y a une chance pour une saison 3 revient sans cesse. Résolvons donc ce mystère, y en aura-t-il ou pas ?

CHARLOTTE HOPE : Malheureusement, il n’y aura pas de troisième saison. Toutes les autres productions ont consisté en une seule saison. Nous en avons obtenu deux uniquement parce que l’histoire que nous montrions était si vaste. Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de projet d’extension à trois saisons. De plus, je suis devenu très vieux pendant Pandemic, il aurait été difficile de continuer.

Quand avez-vous senti que la série prenait de l’ampleur et rassemblait un public plus large ?

RUAIRI O’CONNOR : Comme tout acteur britannique, je ne l’ai ressenti que lorsque je visitais Los Angeles et que les gens ont commencé à me reconnaître dans la rue. Une femme est sortie d’un magasin en courant après nous et s’est presque jetée sur le capot d’une voiture pour que nous ne partions pas. Au début, j’ai pensé que j’avais fait quelque chose de mal, que j’avais heurté un landau ou quelque chose comme ça. J’ai commencé à paniquer. Ce à quoi elle répond qu’elle voulait nous féliciter parce qu’elle est une grande fan de la série.

CHARLOTTE HOPE : Ce à quoi nous avons demandé « quelle série ». Nous avons été choqués car personne ne nous avait jamais interpellés à ce sujet dans la maison auparavant.

Elisa B.

Written by Elisa B.

Elisa, rédactrice pour plusieurs médias sur le Web. Je rédige au sujet des séries TV, du cinéma et des jeux vidéos. Je publie tres régulièrement, n'hésitez pas ainsi à venir consulter ce site régulièrement et vous tenir informé des dernières actualités sur ces 3 thématiques passionnantes.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GamesVillage.it

KartRider Drift se présente au State of Play.

Squid Game - Saison 2 arrive bientôt ! Le directeur confirme que des discussions sont en cours

Squid Game – Saison 2 arrive bientôt ! Le directeur confirme que des discussions sont en cours