Portrait d’écrivain : Pierre Bordage l’éclectique
HELENE 2 décembre 2015

Temps de lecture : 6 minutes

Après avoir interrogé Alain Damasio, les Utopiales furent l’occasion pour ALCHIMY d’en savoir un peu plus sur l’un de ceux fut à l’origine du renouveau de la SF française dans les années 1990, le prolifique Pierre Bordage. Portrait.
(Et un bonus musical spécial SF en fin d’article.)


 

Un peu en retard suite à une séance de dédicace qui s’est allongée, Pierre Bordage me serre la main et s’installe tranquillement dans l’un des fauteuils à ma droite. La rencontre a lieu au dernier étage de la Cité des Congrès de Nantes, en plein dans l’effervescence des Utopiales. Le  petit salon qui nous accueille est ouvert sur la mezzanine. Le soleil éclaire indirectement l’endroit où nous sommes installés à travers une baie vitrée, et le brouhaha lointain des conférences qui ont lieu quelques mètres plus bas nous parvient indistinctement.

 

— LES TROIS ATOUTS DE LA SCIENCE-FICTION
La discussion s’enclenche naturellement, les banalités laissent vite place à la première question, concernant sa propre définition de la Science-Fiction. « C’est une question difficile que vous me posez là« . En effet, c’est un débat qui anime les conventions et les conférences pendant de nombreuses heures, il serait réducteur d’y répondre en quelques mots. Cependant, après avoir écrit plus d’une cinquantaine d’ouvrages s’y rapportant, Pierre Bordage la caractérise selon trois atouts.

Tout d’abord, la Science-Fiction associe le voyage extraordinaire, c’est à dire le merveilleux, la projection dans l’espace, le temps – les deux parfois -. Son deuxième atout est la réflexion apportée par ce voyage extraordinaire, qui nous amène à mieux discerner les mouvements de fond qui traversent le présent, car elle s’installe dans une réflexion que l’on a pas nécessairement le temps de prendre au quotidien. Enfin, les interrogations philosophiques qui ont déjà été posées par les mythologies et les textes sacrés constituent selon lui l’atout le plus important, il cite en exemple le premier mythe sumérien répertorié, le mythe de Gilgamesh, qui aborde le thème de l’immortalité, largement repris et décortiqué dans les ouvrages de SF.

Si cette définition lui est propre, d’autres, bien que peu nombreux, ont remarqué les apports de la littérature de Science-Fiction au monde actuel. Il y a quelques années, il a participé à l’émission Mauvais Genre sur France Culture, où il a rencontré Miche Cazenave, philosophe et producteur d’émissions de l’antenne. Ce dernier l’a accueilli en affirmant que de son point de vue, la science-fiction était la seule littérature philosophique moderne. Un très beau compliment.

 

© Dan Luvisi
© Dan Luvisi

 

— UN AUTEUR TOUCHE À TOUT
Si la Science-Fiction est le genre sur lequel il a le plus usé sa plume, Pierre Bordage ne s’est pas contenté de briller là où on l’attendait. Marqué comme un auteur SF, ses romans atterrissent directement dans les rayons SF des libraires. Bien qu’il ne soucie guère d’être catalogué ainsi, il regrette que ses romans subissent tous le même sort « le public de science fiction ne s’y reconnait pas et le grand public ne nous connait pas« . Ainsi, il s’est essayé au thriller avec L’Évangile du Serpent et les Chemins de Damas, la Science-Fantasy avec Les Fables de l’Humpur, ou encore à la  Fantasy historique en écrivant la trilogie à succès L’enjomineur, dont l’intrigue se situe entre Paris et la Vendée, en plein cœur des années troubles qui suivirent la Révolution.

 

— L’ENJOMINEUR,  UN RETOUR AUX RACINES
Ce dernier projet résonne de manière particulière en lui. Vendéen originaire de La Rhéorte, il a toujours su qu’il allait revenir labourer sur les terre de son enfance « J’avais remarqué que dans ce pays, il y avait un traumatisme qui datait depuis longtemps, qui rendait les gens un peu transparents, discrets, comme mes parents, quoique ma mère n‘était pas trop discrète ! Je m’étais dit qu’un jour j’irais voir ce qu’il y avait derrière tout ça« . Mais il ne s’est pas contenté de retracer les évènements de cette période, il y a mêlé les guerres de Vendée, la mémoire des mythologies vendéennes, la magie africaine, les sectes de Mithra, saupoudrant le tout de manipulation, de complot et d’une histoire d’amour s’inscrivant dans le parcours initiatique d’un jeune érudit.

Le travail de recherche effectué en amont a nécessité quatre mois, sans écrire une ligne « Tout me posait problème, le déplacement, la nourriture, les habillements, la façon de se laver… Comment ouvrait-on une porte ? Était-elle haute ou basse ? » L’exactitude historique était essentielle, car contrairement à ce que l’on peut croire, l’imaginaire s’envole  lorsque l’écriture est rigoureuse. Quand je lui dis qu’au cours de ma lecture je n’ai pas su démêler la réalité de la fiction, Pierre Bordage n’a pas semblé surpris, voire plutôt amusé. Il ajoute, le sourire au lèvres « des gens m’ont affirmé qu’il fonctionnaient de la manière suivante pour faire la distinction : s’ils avaient l’impression qu’un épisode était vrai, alors il était faux, et s’il pensaient qu’un épisode était faux, alors il y avait des chances qu’il se soit produit« .

Grâce à cette trilogie, il a été invité au festival Les rendez-vous de l’histoire à Blois par l’historien et professeur émérite de l’université Panthéon-Sorbonne, Jean-Clément Martin. Ensemble, ils ont débattu sur l’apport de la Fantasy au livre historique, considérant cette littérature de l’imaginaire comme une porte d’entrée, une passerelle possible vers l’Histoire.

 

bordage-livres

 

— UNE ŒUVRE D’OUVERTURE, IMPRÉGNÉE DES PHILOSOPHIES ORIENTALES
Auteur populaire, Pierre Bordage se défend d’appartenir à l’avant-garde de la Science-Fiction « Je ne suis pas un Greg Egan, la pointure en Hard-Science« . A travers sa littérature, il vise à créer les meilleurs écrits possibles, tout en permettant à chaque lecteur de pouvoir entrer dans ce genre. Ses romans s’installent dans des schémas narratifs puissants, issus des textes anciens tels que l’Iliade et l’Odyssée. C’est exactement le positionnement qu’il tenait durant ses onze années à la tête des Utopiales (et qui persiste avec l’actuel président, l’astrophysicien Roland Lehoucq), en laissant une place honorable à la BD, le jeu vidéo ou encore le cinéma.

Si Homère figure parmi ses modèles, Jiddu Krishnamurti, le philosophe indien auteur de Se libérer du connu, l’a largement inspiré pour Le jour où la guerre s’arrêta. On y suit un enfant amnésique qui se réveille à dix ans dans le métro parisien. L’absence de souvenirs, et donc de conditionnement, lui permet de percevoir les mécanismes profonds animant les personnes qui l’entourent. Il illustre la pensée de Krishnamurti, qui nous invite à repérer les mécanismes de pensée qui nous conditionnent. Ainsi, il nous invite à sortir d’un temps psychologique créée et obnubilé par la projection du futur et le souvenir du passé pour conquérir une vision neuve de la réalité.

 

BONUS : LA MUSIQUE SCIENCE-FICTIVE SELON PIERRE BORDAGE, LE ROCK PROGRESSIF DES ANNÉES 70

 

 

 

— CHRONOLOGIE SUCCINCTE
1955 : Naissance à La Rhéorte, en Vendée
1965 – 1967 : Petit séminaire. Expérience qui l’éloigne définitivement de la religion
1973 : Licence de lettres modernes à Nantes, qu’il ne terminera pas
1975 : Découvre la Science-Fiction à travers les Chroniques Martiennes de Ray Bradbury. Voyage en Inde qui lui permet de renouer avec la spiritualité
1994 : Publication des Guerriers du Silence, succès commercial et critique. Prix Julia Verlanger et Grand Prix de l’Imaginaire
2004 – 2006 : Saga l’Enjomineur
2010 : Préface de l’Anthologie du Rock Progressif de Jerôme Alberola
2001 – 2011 : Président des Utopiales
2015 : Les Dames Blanches

Photo de couverture : © Etienne De Malglaive
HELENE

1 Comments

  1. Bonjour Mme Petit , si vous aimez Pierre Bordage, sachez qu’un financement participatif a été mis en place par Organic éditions pour sortir une nouvelle inédite de l’auteur.( des nouvelles de Sylvie Lainé, Li-Cam et Alain Damasio ont également été publiés chez ce même éditeur)
    Voici le lien pour accéder au projet.
    http://www.kisskissbankbank.com/petite-bulle-d-univers
    Bonne journée
    Mr AUBERT

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *