Ode à la laïcité
Lucille 6 novembre 2014

Temps de lecture : 3 minutes

Le 18 août dernier, un mariage israélien a déclenché les foudres. La cérémonie, mixte, a attiré quelque 200 manifestants afin de protester contre une union musulmane et juive. Cette situation n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, parmi un ensemble de protestations contre l’amour, le respect, la vie.


 

Depuis toujours, la croyance d’une force supérieure trône au dessus de nos têtes. Dieu(x), esprits, sorciers… Il est important pour l’Homme d’expliquer l’inexplicable. Ainsi, les conflits religieux sont nombreux, intemporels et très discutables. Chacun défend ses croyances, trop souvent dans la violence des mots et des gestes.

Les uns sont torturés par les autres, les autres violentés par les uns. Ce cercle vicieux décime des milliers de personnes depuis la nuit des temps. Pourtant, nous trouvons dans ces croyances de belles similitudes, remplie d’espoirs en l’humanité : aide ton prochain, sois tolérant, ne laisse personne sur la sellette, conduis-toi avec les autres comme tu souhaites qu’ils se conduisent avec toi… Ces belles paroles sont reprises dans chaque religion. Sûrement, car elles reflètent les valeurs humanistes que tout à chacun doit avoir, croyant ou non.

Vu de l’extérieur d’un conflit, j’ai du mal à m’imaginer la haine qu’entretiennent ces groupes. Se disent-ils « ma religion veut que chacun soit égaux, mais vu que tu n’a pas le même Dieu que moi je décide de te tuer » ? Il est clair que le problème est plus profond que ça. La loi du plus fort et la soif de pouvoirs sont depuis toujours l’objectif de beaucoup. Quitte à se battre contre vent et marée, à vendre sa mère et à bafouer sa foi. Voici le véritable souci, à mon sens. Ces personnes dégoulinent de haine et partent en guerre au nom de leur Dieu. Mais croyez-vous réellement qu’une force divine ait demandé à son prophète d’aller égorger une famille inoffensive ? Je pense que « l’excuse de la foi » des extrémistes attise le conflit. Si ces personnes terrorisaient les populations à leur nom et non au nom de leur religion les guerres, stéréotypes, le racisme et les amalgames seraient diminués d’au moins de moitié.

Je vous en prie, arrêtez de penser que tous les pratiquants sont des terroristes. S’il vous plaît, différenciez croyants et extrémistes. J’ai été élevé dans une société judéo-chrétienne avec des valeurs catholiques. Je suis baptisé, communicant et confirmé. Croyez-moi, j’ai eu honte d’être imaginé extrémiste lors des manifs pour tous. Je suis pour le mariage gay, les familles heureuses et l’égalité pour tous. Et j’ai une famille catholique. Au même titre que tous les musulmans n’ont pas conspiré contre les États-Unis en septembre 2001. Au même titre que tous les Arabes ne sont pas musulmans, d’ailleurs. Stop aux amalgames !

Ces amalgames ont d’ailleurs suscité une campagne internationale il y a un peu plus d’un mois, #NotInMyName. Les musulmans souhaitent se désolidariser des barbares terroristes, les catholiques des personnes ne prônant qu’un seul modèle de famille. Je comprends ce mouvement, le sentiment d’avoir besoin de s’éloigner de quelque chose qu’on trouve inhumain. Je ne comprends pas qu’il y ait besoin de le faire. C’est évident, pourquoi le spécifier alors ? Pourquoi certaines personnes ne voient pas cette évidence ? Depuis toujours nous sommes élevés avec des supports de sociétés qui prônent l’égalité et la différence : Harry Potter, Casper, Lilo & Stitch… autant d’exemples de différences et d’entente. Vous ne tournez pas le dos aux sang-de-bourbes et aux moldus, ne tournez pas le dos à ceux qui ont une éducation différente de la vôtre !

J’ai foi en la laïcité, ce merveilleux concept qui affirme que chacun peut vivre avec ses croyances tout en cohabitants avec d’autres. Attention, la laïcité est bien l’apogée de la tolérance et non de l’agnosticisme. Ces « laïques » qui n’acceptent pas les religions des autres illustrent le parfait contraire de l’intitulé. Je pense que chacun peut apprendre des autres. Les bons côtés des cultures, religions, valeurs, préceptes ne sont pas restreints à une seule société.

 


Ceci n’est que mon avis, mais je vous en prie, si vous n’êtes pas d’accord, n’ôtez pas la vie, l’espoir et la foi en l’humanité à vos voisins parce qu’ils pensent que les poissons rouges dirigent le monde.

SIGLE-NOIR-MINI-WEB

Lucille

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *