L’égalité Homme/Femme, un sujet tabou ?
Line 30 janvier 2015

Temps de lecture : 11 minutes

« -Désolé d’être en retard il y avait un accident sur le périph ! »
– Ah bon ? C’est une femme qui conduisait ou quoi ? » Lol.

« – Je me suis pris un fast-food hier soir, trop la flemme de faire la cuisine
-Ah mais depuis quand les femmes font pu la cuisine ? Où va le monde ?? » Mdr.

« – Ne te ressers pas une deuxième fois faut faire attention à ta ligne hein !;) » Ptdr.

« -Pourquoi t’es de sale humeur ? T’as tes règles ou quoi ? » je n’en peux plus de rire.

Oui on a toutes connu ce genre de remarques débiles, pas drôles et du coup totalement sexistes et misogynes. Et le plus souvent, tu te retrouves tout simplement con à ne rien dire parce que oui, le pauvre a voulu être drôle et ne dit pas ça méchamment. Mais voilà, ces propos sont totalement rabaissants et humiliants.


Je m’étonne encore d’entendre cela à notre époque surtout venant des plus jeunes. Même si on essaie d’améliorer la parité homme-femme sur de nombreux domaines (les salaires, le travail, les droits, la parité avec les enfants etc…) les mentalités changent tout de même peu.

Le pire, c’est que je suis presque gênée d’écrire cet article car j’entends déjà les remarques « oh encore une féministe qui s’invente des choses, elles exagèrent toujours celles-là. Je suis sûr que c’est une meuf mal baisée ou une lesbienne qui veut faire l’homme. Elles se plaignent pour des petites choses y’a quand même pire dans la vie. Elles veulent nous forcer à offrir des cuisinières à nos p’tits garçons et des voitures à nos petites filles ? » et bien d’autres encore…

g

Aujourd’hui, je veux répondre à tous ces réactionnaires pour leur faire comprendre que oui, il y a un problème dans l’image que l’on se fait de la femme et que cela peut changer. Grâce à eux notamment. Je souhaite également rendre compte du problème auprès des femmes qui, malgré qu’elles soient au courant, le banalise comme si cela était normal. Pourtant, le respect de la femme est loin d’être acquis et il serait bien que nous nous en indignons plus.

— LE RESPECT DANS LA RUE

En sortant dehors, on se rend vite compte que l’idée de femme-objet est encore ancrée dans bien des esprits. Regards insistants et remarques gênantes s’enchaînent pour vite nous mettre très mal à l’aise. À cela, certains diront qu’ il n’y en a pas tant que ça, que ces quelques remarques n’ont rien de spéciales et certaines sont dites pour nous flatter. Ok.

Maintenant je te demande, une inconnue est-elle déjà venue vers toi dans la rue pour te dire quelque chose du genre « Hey toi là ! » (oui le bonjour de politesse est souvent zappé) « j’suis sûre que t’aimes trop la chatte, ça te dirait pas de me lécher ? Aller ça sera sympa ! Quoi ? Pourquoi tu réponds pas ? Pff laisse tomber t’es trop moche toute façon, sale gros ! ». Il y a peu de chance.

giph

Par contre, demandez à tout votre entourage féminin, une grande grande majorité aura déjà connu ça (sauf si vous ne fréquentez que des personnes qui ne sortent jamais de chez eux). Bon, ça ne sera pas forcément des propos aussi crus, mais des remarques du style « T’es boooonne toi t’as un trop bon cul ! », des insistances pour avoir notre numéro ou autre, une bande qui passe en voiture en te klaxonnant comme une prostitué, des attouchements « pas fait exprès » et parfois juste des regards vraiment dégueulasses qui viennent le plus souvent des cinquantenaires frustrés. Comment définir à quel point on se sent sale après ce genre d’évènements ? Alors qu’on a absolument rien demandé.

Et non, ces remarques n’ont rien à voir avec la beauté de la femme et sa façon de s’habiller. Ça arrive même aux plus moches et à celles qui sortent en jogging. Une femme ne demande pas à se faire agresser par sa tenue ou son attitude !! Elle souhaite s’habiller comme elle le souhaite et se sentir bien !

Si un homme met un short ou un haut qui le moule un peu, est-ce qu’une fille va aller le harceler verbalement ou physiquement à cause de cela ? Ça m’étonnerait. L’inverse ne devrait donc pas avoir lieu non plus. Une femme qui porte une jupe courte n’est pas une invitation à la baise, la vie n’est pas un porno ! Et par pitié, arrêtons de dire que certaines femmes ont cherché à avoir des problèmes parce qu’elles étaient habillées sexy ou parce qu’elles rentraient seules chez elles la nuit. Le problème ne vient évidemment pas de la victime mais de l’agresseur qui a une bite à la place de la moelle épinière. On n’a pas à modifier notre style de vie à cause de ces imbéciles.

©Sarah Zelinski
©Sarah Zelinski

Bien heureusement la majorité des hommes ne ressemble pas à ces pauvres idiots. C’est sûrement pour ça que les hommes se sentent beaucoup moins concernés, car ils ne peuvent en aucun cas s’identifier d’un côté ou d’un autre. Mais ce problème existe et concerne toutes les femmes que ce soit vos amies, votre famille ou votre petite-amie. En plus, les harcèlements répétés rendent les femmes très méfiantes et hautaines dans la rue : au premier « hey, t’es mignonne« , on est flattée avant que ça suive par « viens on va boire un coup, allez viens je vais rien te faire ! » #groslourd. Donc au quinzième « Hey, t’es mignonne ! » même si ça part d’un bon sentiment, on a juste envie de vous étrangler.

Je vous invite bien évidemment à regarder le fameux Projet Crocodiles qui met en images ces différents cas que vivent les femmes. Ce blog n’est absolument pas une exagération des faits. Cela existe partout autour de nous et il faut en prendre conscience.

croco2

— UNE SOCIÉTÉ QUI NE NOUS AVANTAGE PAS

Le sujet devient de moins en moins tabou. Le gouvernement commence à prendre des initiatives et j’espère qu’avec tout cela, l’image de la femme dans la société, va changer. Mais pour le moment, de nombreux aspects de notre environnement ne nous permettent toujours pas d’affirmer le rôle des femmes et des clichés persistent énormément (et beaucoup trop) que ce soit du côté de la femme que de l’homme.

C’est toujours étrange l’ambivalence qui existe sur ce point. D’un côté on sait qu’il faut faire des efforts, prouver qu’on peut faire des choses « d’hommes », qu’on peut être très intelligente et pas seulement belle, qu’on n’est pas bonne qu’à être mère ou à faire le ménage etc… Mais dès que l’on est confrontée à la réalité ce n’est pas la même histoire… Même si maman sait changer la roue d’une voiture, c’est papa qui le fera quand même tandis qu’elle ira faire la cuisine. Durant les repas de famille ou autres avec des adultes, nous avons d’un côté les femmes qui parlent de cuisine, problèmes au travail et la fatigue du quotidien avec l’entretien de la maison. De l’autre les hommes qui parlent de l’actualité et de foot. La place de la mère dans l’éducation est toujours beaucoup plus avantagée que celle du père (oui, l’inégalité est des deux côtés !). Cependant s’il y a un problème dans son éducation ça viendra également d’elle, mais bon vu qu’on a l’instinct maternel toutes les éducations de tous les enfants sont parfaites n’est-ce-pas ?). Tout ça sont des clichés mais qui nous entourent encore malheureusement et entrent inconsciemment dans notre vision du monde.

gphy

Une grande partie des femmes ont toujours cette idée qu’elles doivent absolument être belles, que c’est leur physique qui les aideront le plus dans la vie (et c’est parfois malheureusement vrai). Cela créer une compétitivité méprisante sur le physique de chacune : il faut tout faire pour plaire au maximum. Du coup, on se retrouve à voir dans des émissions comme « Vendredi tout est permis » d’Arthur des hommes qui dansent en s’amusant et veulent faire rire alors que la femme va danser vulgairement en bougeant ses fesses et ses seins à la Beyoncé. Et le présentateur en profite pour demander à ce qu’elles fassent pareil avec lui au milieu. La réaction ? Elles sont toutes heureuses et courent se frotter généreusement à lui… Bon c’est un exemple parmi tant d’autres mais celui-là, je l’avoue, m’énerve au plus haut point. Les hommes aussi ont un cul, on aime regarder leurs fesses, pourtant ils ne viennent jamais nous le gigoter sous le nez lorsqu’il danse pour dire « Hey t’as vu ? J’suis beau hein ? J’ai de jolies fesses hein, dis ? ». Ne nous rabaissons pas à ça non plus alors.

De l’autre côté, les hommes savent qu’il n’y a plus forcément besoin d’être des brutes viriles de l’ancien temps pour se faire respecter ouf ! Mais dans la vraie vie, c’est quand même difficile de parler de ce qu’on ressent et il y a toujours cette idée qu’il faut « faire ses preuves » devant les autres. Et comme disait Simone de Beauvoir : « Personne n’est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu’un homme inquiet pour sa virilité. » Et si on mettait fin à tous ces clichés et à ce cercle vicieux dans un même coup ?

Capture d’écran 2015-01-29 à 00.49.09Capture d’écran 2015-01-29 à 00.50.01

 — UNE SITUATION QUI SE BANALISE

Ce problème se banalise malheureusement énormément et créé un frein dans les changements de mentalités.Nous avons d’une part les hommes qui souvent ignorent l’ampleur de ce problème car ils ne se sentent pas concernés. Alors, lorsque qu’une femme tente de donner son avis on l’attaque sur le fait que c’est une parano et c’est comme ça que le sujet devient presque tabou. Féministe est devenu un gros mot désignant les femmes désespérées cherchant une certaine liberté. Soit en valorisant leur féminité en montrant leurs seins, soit en perdant leur féminité en se rapprochant de l’idée qu’on se fait de l’homme : des gros bras aux grosses voix.  Après tout ça, des femmes qui sentent le besoin d’exprimer leurs opinions là-dessus vont préférer fermer leur gueule pour ne pas être comparées à ce genre de personnes. Nous ne nous identifions pas forcément à ces radicalistes qui sont toujours présentées dans les médias.

gihy

En réalité, nous cherchons simplement à défendre nos droits, à être RESPECTÉES et être L’ÉGAL de l’homme (on ne cherche absolument pas à se sentir supérieures à lui !). Si vous trouvez toujours que notre cause est stupide et même inexistante, permettez-nous au moins de nous exprimer à ce sujet sans critiquer. Par pitié évitez les « mais arrêtez l’égalité homme femme est acquise depuis longtemps taisez-vous ! » ou les « ouais super intéressant, vas faire la vaisselle maintenant ». Soyez plus intelligent que ça, c’est pas si dur je crois ? Si certaines parlent librement, les autres suivront.

Il serait d’ailleurs bon, je pense, de changer ce terme de « féminisme » qui est devenu presque péjoratif et met en avant seulement la femme et ces droits. Le but est d’avoir un mouvement qui cherche l’égalité et avantagerait aussi bien les femmes que les hommes. Et pas une égalité rabaissante des deux côtés en voulant également rabaisser l’homme au statut d’homme-objet avec des idées stupides comme adopteunmec.com. Peut-être serait-il mieux de parler d’Humanisme ?

J’espère ne pas avoir froissé des hommes en généralisant leurs comportements, je ne parle évidemment que des plus idiots et les évènements que je décris ici ne vous touchent peut-être pas. Je ne cherche absolument pas à vous faire culpabiliser ou à vous faire passer pour des gens stupides et méchants !! Ce que je demande aux hommes, c’est de ne pas se braquer sur cette cause qui peut vous servir également et aiderait votre entourage. Quand on tape « homme femme » sur Google, on tombe que sur des images d’affrontement, de compétition et de problèmes d’égalité… Et si on essayait d’être tout simplement uni dans l’idée de l’émancipation de l’être humain et arrêter d’être dans l’idée que nous sommes opposés et donc en confrontation par notre genre ?

Quant aux femmes, prenez conscience que ce que vous voyez n’est pas normal. Si vous vivez un événement que vous pensez sexiste et vous a mis mal à l’aise, ne passer pas à autre chose en vous disant que, même si c’est humiliant, il est inutile de réagir puisque c’est devenu trop banal. Ça arrive à tout le monde. Ne restez pas blasées, rendez-vous compte que ce qui vous arrive n’est pas du tout normal, ça ne devrait pas arriver !!

giphy

N’hésitez pas à en parler autour de vous en mettant en avant l’irrespect que vous avez connu. Ne banalisons pas ces évènements. C’est d’abord à nous de réagir et faire bouger les choses. On nous a appris à avoir une relation presque maternelle avec les hommes que l’on aime, à trop en faire pour eux ils se résignent. Il faut leur apprendre à changer, même si ça ne leur plaît pas (je pense principalement aux tâches ménagères par exemple, sujet qui n’avantage pas directement les hommes) en changeant nous-même. Exprimez haut et fort ce que vous pensez !

Il y aura des réponses, peut-être même des disputes. Mais s’il n’est pas idiot, vous saurez tous les deux que vous avez raison. Il y aura toujours des gens pour nous contredire, nous insulter, nous mépriser (et même des femmes malheureusement !). Mais notre cause est juste, on n’obtient pas ce que l’on veut en un claquement de doigts. C’est avec le temps et sans perdre de vue notre objectif que nous obtiendrons une meilleure égalité de l’homme et de la femme. #yeswecan

Mon article ne se veut pas du tout radical, on peut continuer de rire de tout bien sûr. Les relations entre les hommes et les femmes ne seront jamais exactement pareilles : nous sommes différents. Mais ne généralisons pas ces différences à des clichés : si une femme ne veut pas se maquiller et être garagiste, qu’elle le soit sans remarques désobligeantes. Si un homme ne veut pas être spécialement viril et veux prendre soin de lui qu’il puisse le faire sans avoir honte. Et surtout, arrêtons avec toutes ces images de femme faible comparée à des objets sexuel qui nous entourent sans cesse.

Essayons d’être plus ouvert envers les autres pour avoir plus de liberté, ne nous arrêtons pas sur des vieux clichés qui nous entravent.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le quotidien et l’inégalité entre l’homme et la femme, je vous invite à aller sur le site viedemeuf.fr qui expose de nombreux aspects encore choquants de notre société par des internautes. 

SIGLE NOIR MINI WEB

Line

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *