La photo la plus chère du monde
baptiste 17 décembre 2014

Temps de lecture : 2 minute

On a tous de nos jours notre petit talent de photographe. Mais peut-on s’imaginer qu’une photo peut être vendue à plus de 4 millions d’euros.


 

Pour les novices, un petit filtre sur Instagram et puis c‘est bon, pour les initiés une petite « focale » et le tour est joué. Et pour les experts une pause longue et le cliché est réussi. Nous avons tous aujourd’hui une façon d’aimer nos photographies et celle des autres. Cet avis est bien sûr subjectif. Et cette subjectivité permet de considérer la photographie comme étant un art. Qui dit art, dit artiste ; Helmut Newton, Robert Capa, Andreas Gursky ou encore Jean Paul Goude sont certains de ces photographes célèbres dans le monde entier et  reconnu comme étant de vrai artiste.

Mais qui dit art, dit aussi vente aux enchères, collectionneurs et donc souvent Argent. Et c’est là le sujet principal de cet article. En effet en ce mois de décembre 2014, un collectionneur anonyme s’est offert la photo la plus chère du monde à Las Vegas. Le Cliché en noir et blanc de Peter Lik baptisé « Phantom » a été adjugé à un prix de 5,24 millions de dollars. Et ce n’est pas tout, car étant passionné par cette artiste le collectionneur  a également acheté deux autres œuvres, « Illusion » et  «Eternal Moods » à des prix respectifs de 2,4 et 1,1 million de dollars.

Peter Lik est un photographe australien, mondialement connu pour ses photos artistiques de natures et de paysages, d’habitude saisissantes de couleur. Ses clichés en noir et blanc sont donc très rares et expliquent en partie ce prix exorbitant. Pour ce cliché, pris dans les reliefs de l’Antelope Cantin en Arizona, Peter Lik nous explique qu’il aurait voulu mettre en valeurs les contrastes en mettant ainsi en évidence une surprenante silhouette fantomatique.

 

PeterLik

Le précédent record était détenu depuis 2011 par l’artiste Allemand Andreas Gursky, pour une photographie du Rhin se rapprochant d’une peinture abstraite dut aux différentes manipulations photographiques effectuées par l’auteur. Cette œuvre avait été adjugée à un collectionneur privé pour 4,3 millions d’euros.

 

 


La photographie est considérée actuellement comme un art à part entière. Et la marchandisation de cet art fait de plus en plus polémique. En effet le marché de l’art s’assimile aujourd’hui à un marché boursier, ou les plupart des acheteurs acquièrent ces œuvres non pas pour le plaisir ou pour l’amour de l’œuvre et de l’auteur, mais pour leurs valeurs futures. Cependant personnellement je préfère entendre de telles sommes quand il s’agit d’art plutôt que de football.

 

SIGLE-NOIR-MINI-WEB

baptiste

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *