KPOP: Tout ce qui faut savoir de cette industrie dictatrice!

Shinee, Big Bang, et Exo vous dit forcément quelque chose ?… On a tous déjà été fasciné par certain groupe de kpop avec leurs danses qui sont chorégraphiés au millimètre près, de leurs plastiques de rêve et leurs visages parfaitement parfait. Beaucoup pense qu’il suffit d’avoir un jolie visage, un peu de talent et c’est gagné on devient une star, mais pour les coréens pour être une star internationale il faut suivre un parcours quasi militaire ! Découvrez le parcours de ces  artistes coréens pour atteindre le sommet de la gloire quitte à en perdre quelque plume.

La sélections

Tout commence d’abord par les tris sélectifs, qui consistent à sélectionner les filles et les garçons venus auditionner pour entrer dans les plus grandes écoles pour former à être des futures stars de la kpop, le plus connu est nommé le Big Three parmi eux il y’a JYP Entertanment, YG Entertainment et SM Entertainment. Ils viennent généralement auditionner aux alentours de 11-12 ans, plus tôt ils commencent les entraînements, plus tôt ils s’habitueront vite à leur nouvelle vie. S’effectue alors le triage, on va sélectionner ceux qui sont les plus minces, les plus beaux, et les plus performants pour les perfectionnés au maximum et on va en fabriquer des véritables robots humains qui seront entièrement contrôlés par leurs agences.

 

C’est une chance pour eux d’être sélectionner car il n’y a de la place que pour un nombre très limités de recrues sur de centaines de candidats qui se présentes, ils vont alors se confronter à un difficile parcours qu’ils devront suivre à la lettre.

Parcours

Pour ceux qui ont été sélectionnés commence alors une descente aux enfers, pour devenir une star mondialement connue il faut faire beaucoup de sacrifice, d’abord ils n’ont plus droit à aucun contact avec l’extérieur, ils vont en cours le matin et le soir ils s’entraînent jusqu’à parfois 4h du matin. Ils n’ont droit qu’a un coup de fil par semaine avec leurs parents et ne sont pas autorisés à les voir sans l’autorisation de leurs agences qui estiment que ça déconcentrera leurs recrus d’être en contact avec leurs proches.

Ils sont ensuite placés dans des dortoirs avec d’autres personnes mais interdictions de faire du copinage car ça pourrait les détourner de leurs chemins, et c’est l’agence aussi qui décide avec qui ils doivent entretenir des relations amicales ou non. En dehors de leurs entraînements, les élèves suivent des cours de danse, de chants, et de langues absolument tous les jours pour qu’ils soient les plus parfaits possible. Tout les matins ils font obligatoirement ce qu’ils appellent ”La Pesée”, leurs régimes alimentaires étant surveillé il ne faut absolument pas qu’ils prennent du poids, si les entraîneurs remarques qu’un deux a grossies il sera obligé de se nourrir avec de l’eau toute la journée malgré ses entraînements intensifs rien que pour perdre le poids qu’il à gagnés. Et avant d’être propulsé au devant de la scène ils doivent obligatoirement passer par la case chirurgies esthétiques et médecines esthétiques pour faire partie des standards de beautés imposé par la société coréenne, quitte à parfois casser les os du visage et la refaire entièrement.

 

Après ce parcours difficile et parfois même insurmontable qu’ils ont dû endurer,ils peuvent enfin faire leur entrée dans le vraie monde artistique. Mais avant cela ils doivent signer un contra avec leur agences, aussi communément appelé contrat d’esclave tant les conditions et les exigences des agences et maison de disque sont disproportionné et illégale.

 

Le contrat d’esclave

Les agences investissent des milliers de won (devise coréenne) pour chaque recrue lorsqu’ils signent le contrat d’engagement avec leurs parents. À la fin de leurs entraînement qui durent en général 7-8 ans ils seront enfin propulsé par le devant de là scènes, mais encore une fois c’est leurs agences qui vont décider comment et où ils seront mis en valeurs. Ils peuvent être envoyer en tant acteur de K-Drama, ou chanteur en solo, ou bien faire partie d’un groupe, à la différence de l’occident qui décident de former un groupe de musiques avec leurs vieux amis de toujours en Corée ce n’est pas pareil. Ici les élèves vont être sélectionnés pour faire partie d’un groupe minutieusement étudié pour être le plus harmonieux possible.

Après leur répartitions ils seront enfin propulsée vers le devant de la scène, et c’est a partir de ce moment qu’ils vont commencer à empocher un gain, car oui avant ils n’étaient pas payé et devait vivre à crédit. Néanmoins l’argent qu’ils encaissent reste très maigre au début de leurs carrière car la majorité ira chez leurs maison de disque qui les a former et qui as investi beaucoup d’argent en eux alors ils doivent les rembourser petit à petit, c’est une clause qui fait partis de leurs ”Contrat d’esclaves” qui a plusieurs fois était dénoncé comme abusif. Et si les artistes voulaient rompre leurs contrat ils devaient rembourser le triples de ce que leurs agences a investit en eux, la plupart attendent alors d’empocher suffisamment de gain pour rembourser totalement leurs agences et la quitter définitivement pour être à leurs comptes.

Ici nous parleront de la face cachés de l’iceberg, c’est-a-dire de certains agences qui n’hésitent pas à jouer le rôle de proxénète auprès de leurs recrues. Ils obligent leurs artistes à aller à des soirées où s’y trouvent plusieurs hommes influents et elles sont obligés d’avoir des relations non consentis avec eux pour ainsi montée les échelons. Une des victimes de ces atrocités est Jang Ja-Yeon qui s’est suicider après une dépression dû  a ce qu’elle a vécu et  laissa une lettre qui contenait au moins une trentaine de nom d’hommes influents qui l’ont violé.

 

 

Fan destructeur

Les artistes subissent d’énormes pression par leur agences qui contrôlent leur moindre faits et gestes, ils n’ont pas le droit de côtoyer certains artistes, c’est leurs agences qui decident avec qui ils doivent avoir une relation amoureuse et qu’est ce qu’ils peuvent poster sur leurs réseaux sociaux. Outre le fait que leurs vies soient contrôler, les fans aussi viennent en rajouter une couches, on parle ici des fanatiques qui sont totalement obsédés par leurs idoles et qui n’hésitent pas à les harcelés, surtout sur les réseaux. Quand un artiste se met en couple avec un autre et que les fans ne sont pas content les deux doivent rompre car leurs agences ne veut pas perdre de contrat ni de notoriété, avoir des fan c’est bien mais pas quand ils empiètent sur votre vie privés. Et ça a fait déjà plusieurs victimes

 

Les victimes

Quand on regarde les clips ou les dramas ont se dit qu’ils sont quand même heureux de leurs parcours alors qu’intérieurement tout ce qu’ils ont vécu ont laissé des séquelles énormes, des dépressions constantes, une perte de confiance en soi, de la fatigues et une baisse d’énergie. L’un des victimes qui a été un gros électrochoc dans l’industrie de la Kpop est Jonghyun, le chanteur principal d’un des groupes le plus connue au monde Shinee. Il s’est suicidé le 18 décembre 2017 en laissant une lettre derrière lui disant qu’il ne supportait plus la pression qu’on lui imposait, qu’il était en dépression et que personne ne venait lui apportait l’aide dont il avait besoin.

Les deux autres victimes tres connue et qui était proches de Jonghyun était Sulli qui s’est suicidé le 14 octobres 2019 et Go Hara qui s’est suicidé le 24 novembre 2019. Les deux ont mit fins à leurs jours à cause de la pression médiatique et de l’harcèlement qu’elles subissait constamment sur les réseaux. Étant sortie tres fragilisé par tout ce qu’elles ont vécu elles ne pouvaient plus supporter toute cette haine et n’arrivant par non plus à rompre leurs contrats fautes de moyens elles ont préféré mettre fin à leurs jours.

(Go Hara)

(Sulli)

Depuis ces événements de plus en plus de chose sont dévoilés sur les traitements que subissent les artistes pop corréenne, plusieurs systèmes  ont été mis en place par les maisons de disques et les agences pour y remédier mais sont-ils vraiment respectés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *