in

Inscryption – revue des jeux – naEKRANIE.pl

Après avoir joué la démo Inscryptage (disponible dans le cadre du Festival des jeux d’automne de Steam), je savais que ce serait un jeu de cartes assez bon et accessible. Après la première, il s’est avéré que le jeu cache beaucoup plus de choses qu’il n’y paraît à première vue. Ce n’est guère surprenant, puisque c’est Daniel Mullins qui en est à l’origine – le créateur de l’insolite et surprenant Pony Island.

Inscryptage à première vue, ressemble à un autre clone Slay the Spire et d’autres champs de bataille roguelike solo basés sur des cartes. Nous sommes assis en face d’un mystérieux narrateur, qui est aussi le maître du jeu, et nous participons à son « amusement ». Nous parcourons une carte divisée en une série d’événements, comme la visite de marchands, l’acquisition de nouvelles cartes pour le jeu et, bien sûr, les duels. Ces derniers se déroulent en plusieurs tours et rappellent un peu Gwint. La table est divisée en huit champs, sur lesquels nous déployons nos armées en alternance avec l’adversaire.

Le système de combat présente quelques particularités intéressantes. La première d’entre elles est la matière première que nous utilisons pour jouer aux cartes. Au lieu de points de mana ou d’énergie, nous avons ici… du sang. Pour l’obtenir, il est nécessaire de sacrifier d’autres créatures – généralement des écureuils innocents et théoriquement inutiles, les rares unités que nous pouvons mettre sur la table gratuitement. Pour réussir, il faut trouver le bon équilibre entre les cartes des deux piles sur notre droite. L’un d’eux ne contient que les écureuils susmentionnés, tandis que l’autre cache des créatures capables de nous soutenir de manière réaliste lors des affrontements. Au fil du temps, d’autres systèmes sont ajoutés, mais l’ensemble reste assez simple et les vétérans du genre trouveront rapidement des constructions qui sont une garantie de succès. Loin de la profondeur des Slay the Spire, Le train des monstres et d’autres titres similaires qui s’appuient fortement sur l’expérimentation de différentes cartes ou artefacts. Ce n’est cependant pas un inconvénient, car la production de Mullins ne cherche pas trop à faire croire qu’il ne s’agit pas d’un jeu « normal ».

Après la première douzaine de minutes, nous découvrons que quelque chose ne va vraiment pas ici. Une des cartes se met à parler, brisant le quatrième mur et s’adressant directement au personnage du joueur, et nous avons la possibilité de priver notre avatar virtuel d’une dent ou d’un œil pour faire littéralement pencher la balance de la victoire en notre faveur. Nous pouvons également nous lever de la chaise, nous éloigner de la table et marcher autour de la cabane. Comme vous pouvez le deviner, d’autres secrets se cachent à l’intérieur. L’endroit est une sorte d’escape room avec plusieurs énigmes, et les résoudre nécessite de combiner : à la fois à la table avec les cartes, et au-delà. Au fil du temps, nous recevons des indications subtiles sur ce que nous devons faire, où et comment. Et s’il n’y a pas de prise en main typique, il y en a suffisamment pour vous permettre d’avancer sans vous frustrer et vous pousser à avancer par essais et erreurs.

Le gameplay est la résultante de plusieurs genres. Mullins a habilement mélangé des éléments de jeu de cartes, d’escape room et même d’horreur psychologique. En même temps, il a aussi créé un jeu qu’il est très difficile de critiquer, car en révéler davantage nous ferait déjà entrer dans un territoire où il est facile de gâcher le plaisir de quelqu’un. Je vais juste dire ceci : Inscryptage peut vous plaire, même si vous n’aimez pas les duels de cartes et le fouillis des jeux. Cela est dû en grande partie à l’atmosphère de mystère et d’horreur, qui est brillamment construite, entre autres, par la couche audiovisuelle. La combinaison de la 3D avec des pixels clairs et une musique d’ambiance donne un effet vraiment étonnant et mémorable.

Inscryptage fonctionne à la fois comme un jeu et comme une « expérience ». C’est un jeu de cartes assez agréable avec un deuxième et même un troisième et un quatrième fond. En revanche, des éléments d’autres genres et une atmosphère unique font qu’il est susceptible de plaire même aux joueurs allergiques aux cartes.

Les avantages :
+ Reliure ;
+ climat ;
+ surprises ;
+ vous attire.

Les inconvénients :
– des éléments de carte peu complexes.

Inscryptage

Georges

Written by Georges

Rédacteur en Chef sur Alchimy, j'encadre une équipe de 3 rédacteurs et rédactrice. Je publie également sur les mangas, les dessins animés, les séries TV et le lifestyle. Nous souhaitons, au travers de ce media d'actualité, vous partager de nombreuses information et vous tenir informé des dernières actualités, au quotidien. pensez à vous aboner à notre newsletter pour recevoir en avant première ces actualités.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le "vrai" sabre laser de Disney ne se retrouvera pas dans les mains des invités de Star Wars : Galactic Starcruiser.

Le « vrai » sabre laser de Disney ne se retrouvera pas dans les mains des invités de Star Wars : Galactic Starcruiser.

Cobweb : saison 1, épisodes 4-5 - critique

Cobweb : saison 1, épisodes 4-5 – critique