in

Crossfire Legion Essayé : old school, mais âme moderne.

Crossfire est l’un des jeux vidéo les plus joués et les plus populaires de tous les temps, avec le chiffre incroyable de 698 millions de joueurs (de 80 pays différents) au cours de son histoire, donnant lieu à une franchise très populaire et plutôt étendue dont Crossfire Legion n’est que le dernier représentant d’un contexte partiellement inédit, celui des jeux de stratégie en temps réel. L’un des titres phares de la gamme présentée l’été dernier par Matière première (bien qu’il n’y ait pas encore de date de sortie confirmée), Legion est produit en collaboration avec Smilegatequi a confié sa réalisation au studio canadien Blackbird Interactiveavec une expérience intéressante dans le domaine des STR.

Légion Crossfire : qu’est-ce qui se passe ?

En tant que jeu de stratégie en temps réel, il ne semble pas offrir de surprises ou d’innovations majeures, mais ce que nous avons pu voir et ressentir était sacrément convaincant.
Le but du jeu, aux commandes de notre armée, sera d’anéantir les bases ennemies dans des scénarios de guerre futuristes (mais pas trop) : fondamental, comme dans tous les jeux du genre, sera la réactivité avec laquelle nous donnerons des ordres aux troupes, la collecte de ressources, la construction d’avant-postes et de complexes et, bien sûr, l’affrontement (surtout le feu) contre les ennemis qui tenteront d’attaquer nos bases ou de défendre les leurs.

Nous pouvons ensuite collecter des matériaux et du carburant aux points focaux à l’aide des unités de travailleurs, qui, dans leur polyvalence, construiront également tous les autres bâtiments, y compris les nouveaux avant-postes d’expansion et de stockage, et bien sûr les casernes, les usines, les tours de guet et toutes les autres structures dont nous avons besoin. La destruction de toutes les bases de l’adversaire entraîne automatiquement la victoire.

Territorialité

Les scénarios de guerre seront distinctifs. Nous avons pu en essayer deux.
La carte « Mountainside », conçue pour les combats en 1 contre 1, se déroule dans les montagnes Rocheuses et regorge de bonnes zones d’embuscade et de positions surélevées à partir desquelles il est possible de repousser les ennemis en approche.
L’autre carte disponible lors de notre essai s’appelait « Predator » et était de préférence conçue pour des batailles à grande échelle, à six joueurs. Une région riche en ressources, avec un grand site de raffinerie qui peut faire toute la différence : en contrôlant tout cela, vous contrôlez le sort du conflit.

Les paramètres de mouvement sont assez standard et intuitifs, du moins pour ceux qui connaissent déjà le genre. Il est clair qu’il faudra un peu de temps pour s’habituer et trouver les raccourcis souris et clavier qui conviennent le mieux à votre style de jeu, mais certains de ceux qui ont déjà été implémentés nous ont paru particulièrement fonctionnels, notamment dans les phases plus avancées du jeu, avec des dizaines d’unités et de structures sur le terrain.
Une note très positive est l’intuitivité et la clarté des contrôles, des mises à niveau des bâtiments et des différentes compétences, même lorsqu’elles ont des caractéristiques particulières, comme dans le cas des compétences des commandants.

Légion Crossfire : les forces en présence

Bien sûr, il y aura plusieurs factions à choisir, chacune ayant ses propres mérites, défauts et caractéristiques spécifiques, y compris des commandants charismatiques : il est intéressant de noter que vous pourrez utiliser leurs puissantes compétences sur le terrain, compétences qui peuvent changer le sort d’une bataille. Bien entendu, ces compétences doivent être dépensées à bon escient, étant donné l’usage limité qui peut en être fait.

La Risque global est une coalition de gouvernements reconnus dans le monde qui ont uni leurs forces pour maintenir le contrôle de la population mondiale et de ses ressources. Elle se consacre au maintien de la paix et de l’ordre, protégeant à la fois l’ordre établi et ses citoyens, qui comptent sur elle pour s’assurer que le statu quo ne change pas.
Le style de jeu de la faction est basé sur la supériorité numérique et la taille de ses armées, prêtes à toute éventualité. Même lorsque les choses tournent mal, Global Risk est toujours prêt avec de nouvelles troupes et de nouvelles ressources pour soutenir ses alliés.
Le commandant qui nous a été présenté est CardinalUn vétéran capable de tirer le meilleur parti des troupes à sa disposition et capable de créer un barrage dévastateur, en particulier contre les ennemis à faible mobilité.
La Liste noireest une société militaire privée qui se bat au nom de nations défavorisées et en quête de vengeance, car elle croit qu’il est temps pour l’humanité de se lever et de créer quelque chose de meilleur. Au prix d’un changement des paradigmes de la société entière, afin de créer la justice et l’équité.

Le style de jeu de la Liste noire devient plus rapide et plus dynamique, avec des techniques non conventionnelles et des tactiques de guérilla avancées capables de prendre leurs adversaires par surprise. Phoenix est le chef de la faction, qui a transformé une force de guérilla en une armée organisée, moderne et synergique. Ses capacités sont inestimables, puisqu’il est capable de redéployer rapidement des troupes à un endroit donné et de soigner les dégâts reçus par les alliés. Black List et Global Risk seront rejoints par une troisième faction, qui sera révélée en février.

Modes de jeu

Le mode solo se jouera à travers une campagne spécifique de quinze missions.qui peut être joué avec chacune des trois factions disponibles. Il est clair que l’histoire changera en fonction du drapeau auquel vous donnerez allégeance, mais il n’a pas encore été précisé si les missions seront différentes pour chacun d’eux ou seront simplement les mêmes mais vécues de différents côtés de la barricade.
Le mode de match automatique comprendra, bien entendu, le MMR pour établir des classements et des matchs équilibrés. Les lobbies privés et publics seront également ouverts aux joueurs de différents niveaux et pourront être créés et joués avec des niveaux de personnalisation très élevés, en utilisant à la fois les règles et les modes standard et toute une gamme de modes alternatifs et de modificateurs spéciaux.

Pour l’avenir, non seulement la troisième faction déjà attendue est prête à entrer dans l’arène (ainsi que les inévitables nouvelles cartes, troupes, commandants, etc.) mais aussi un système de personnalisation des armées par le biais de « cartes » pas encore bien spécifiées, des scénarios spécifiques pour jouer en mode coopératif et le support d’un éditeur complet pour les cartes sont déjà prévus.

Date de sortie : N.D. (2022)

Plates-formes : PC, consoles non encore spécifiées

Développeur : Smilegate / Blackbird Interactive

Editeur : Prime Matter

Crossfire Legion promet d’être un titre respectable pour les amateurs de STR : il s’inscrit apparemment dans la tradition, en mettant l’accent sur l’intuitivité et l’immédiateté, mais il est également clair que la complexité et la variété des situations ne manqueront pas. Sur le plan technique également, bien qu’il ne présente pas de caractéristiques importantes, le titre est agréable : une raison de plus d’attendre avec intérêt une version plus complète et la date de sortie réelle, ou du moins celle de la bêta publique.

[affimax keyword= »Playstation » engine= »afx » template= »carousel » price= »300-100000″] 

jeux video

Chelsea

Written by Chelsea

Je suis Chelsea, passionnée par la TV réalité. Je vous partage dans mes articles les actualités et les informations au sujets des stars et des actualités. N'hésitez pas à partager mes articles et à réagir.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sekiro : Shadows Die Twice terminé en deux heures et... les yeux bandés

Sekiro : Shadows Die Twice terminé en deux heures et… les yeux bandés

Attack of the Giants 4x18 : De quel côté êtes-vous ?

Attack of the Giants 4×18 : De quel côté êtes-vous ?