in

Battlefield 2042 – critique du jeu

Depuis le lancement Battlefield 2042 ça fait un moment. Avant même la mise en vente du jeu, des plaintes ont été formulées concernant l’absence de simples ou de spécialistes. Ensuite, nous avons eu droit à une bêta très fortement tronquée, qui ne révélait pas grand-chose du produit final et était impitoyablement vide. Malgré cela, j’ai décidé de donner une chance au jeu et j’ai attendu, pour rédiger ma critique, que les développeurs publient la première série de correctifs – qui, je dois l’admettre, se sont bien déroulés.

Armes nues

Le premier problème est celui des armes. Non seulement il n’y en a pas assez, probablement le moins de toute la série (22, ou même 19 si vous comptez juste l’arme principale), mais l’équilibre et la plupart des hitboxes mentent et kvetch. Les fusils de sniper (à l’exception du dernier) sont pratiquement inutiles, sauf à très courte distance (moins de 75 mètres) et seulement si vous touchez la tête. Sinon, vous n’obtiendrez qu’un hitmarker, et le temps que vous mettiez une autre cartouche dans la chambre, 90% de la cible se sera déjà échappée. Si vous le touchez du premier coup, car non seulement la chute de la balle est exagérée, mais dans le cas des snipers, elle vole incroyablement lentement. Vous pouvez également oublier les télémètres et la mise au point sur une distance donnée. Pour une raison quelconque, cela a été supprimé, tout comme la vision thermique et nocturne. Je comprends – futur dystopique, lutte pour les ressources, budget serré. Mais si nous pouvons nous offrir un scanner qui voit à travers les murs, des viseurs qui se connectent au WiFi (je ne sais pas ce qu’ils font, poster des frags sur Instagram ?), des drones et des munitions de calibres parfois très exotiques (je vous regarde, 45-70 Govt.), alors – bon sang ! – nous ne sommes certainement pas à court d’argent pour les batteries de télémètres et les optiques. Sans compter les babioles telles que le laser ou la torche dans la version tactique (activés uniquement lors de la visée) et le fait qu’en ce qui concerne les Battlefield 4 (il y aura beaucoup de références à ce volet, car le dernier se déroule à l’époque moderne) n’avait pas d’emplacement pour les accessoires et maintenant le laser/la lampe de poche est monté sous le canon au lieu de la poignée/du lance-grenades, et certaines armes n’en ont pas du tout. Cela est dû en fait au système PLUS de changement d’accessoires à la volée. J’aurais préféré plus d’espace pour les accessoires d’armes et, par conséquent, encore plus de possibilités de peaufiner mon kit.

Cela n’aide pas non plus le fait que pendant le premier mois, le jeu avait des hitboxes et un bloom d’arme complètement foireux, où, selon l’arme, vous pouvez tirer la moitié d’un chargeur sur un ennemi et voir 1 ou 2 marqueurs, après quoi il se retourne et nous tue en une seconde, parce qu’il utilise une des rares armes dépourvues de ce problème. Et nous en arrivons au cœur d’un autre grief, à savoir l’équilibre. On peut compter les armes utilisables sur les doigts d’une main. Les mitraillettes sont plus précises et plus meurtrières que les fusils d’assaut, et un pistolet sélectif bat un fusil de sniper. Eh bien, je suppose que c’est un peu faux. D’autant plus que nous parlons d’un épisode où les échanges de tirs ont lieu à des distances plus grandes qu’auparavant. Au moment de la rédaction de cette critique, la plupart des pires défauts ont déjà été corrigés, mais le dégoût demeure.

Revenons un instant sur la modernisation des armes, car là aussi, il y a eu un changement – pour le pire ou pour le meilleur, c’est une question de goût. En effet, les prochains ajouts à l’arme ne sont pas obtenus tous les 10 tués, mais pour les 5 ou 10 premiers, puis pour 15, et plus tard déjà tous les 30. Le premier et chacun des 30 cadavres suivants débloqueront non pas un gadget, mais un ensemble complet. Il en va de même pour les ajouts d’armes. Les défis (chacun séparément pour chaque spécialiste) débloquent également des skins pour nos personnages. Je comprends que les peaux sont à la mode maintenant, mais c’est un autre élément qui s’adapte à la série comme un poing sur le nez. Sans parler du fait que beaucoup de ces ajouts cosmétiques n’ont pas de propriétés de camouflage – sur certaines cartes, ils nous rendent même trop visibles. Et regardez juste Battlefield 4C’est un excellent moyen de voir comment les choses peuvent être mieux faites. Il y avait beaucoup de camouflages, en fait ils étaient en versions adaptées à chaque biome du jeu et changeaient en fonction de la carte. Un autre élément coupé, mais très important du jeu.

L’attaque des clones

En parlant de personnages, je vais me faire l’avocat du diable pendant un moment, car je fais partie de la minorité qui apprécie réellement ce changement. Le soutien a toujours été mon style de jeu préféré. Dans BF4, je n’arrivais jamais à me décider entre un scout (capteurs et balises de spawn) et un stormtrooper (trousses de secours et défibrillateur), mais maintenant je peux jouer Falck, qui soigne à distance, avec des capteurs, des trousses de secours mobiles, des munitions et même le spawn mobile susmentionné. Plus toutes les armes que je veux, ce qui fait de moi un supporter vraiment polyvalent avec peu de besoin de compromis. Bien sûr, certains Spécialistes ont plus de gadgets utiles, d’autres moins, mais il s’agit de trouver le bon personnage pour votre style de jeu.

Photo EA

Mais pour ne pas être trop rose, il y a aussi un problème avec cette solution, car maintenant il y a des armées de clones qui courent autour des cartes (même si nous avons une variété de skins). Et il suffirait de laisser même les noms/clés des personnages. Permettre une certaine forme de création de notre héros/héroïne. Il existe toute une base de données d’uniformes et de tenues dans le jeu !

La théorie du chaos

Tous ces problèmes, cependant, ne sont rien comparés au manque de fluidité et à la vacuité du jeu lui-même. Dire qu’il manque quelque chose ici, c’est… de ne rien dire. Il n’y a pas de tableau d’affichage, l’aspect équipe a été réduit à néant, il n’y a pas de communication vocale dans le jeu, il y a trois modes principaux à choisir, dont l’un est la bataille royale, qui ne plaît pas à tout le monde. Et qu’obtenons-nous en échange de ces réductions ? Des cartes géantes qui permettent à des équipes de 64 joueurs de se rencontrer. Si vous pensez qu’Orbital de la bêta était un peu trop grand, laissez-moi vous dire que vous ne réalisez pas à quel point ce jeu peut devenir grand. Si grandes, en fait, que Conquête sur la moitié d’entre elles est une corvée, car la moitié du temps est passée à se déplacer entre les actions plutôt qu’à échanger des tirs. Le mode Percée est légèrement meilleur – on y conquiert ou on défend. Cependant, ici, sans une bonne coordination, on peut oublier de gagner.

Et comment pouvez-vous parler de coordination, alors qu’il n’y a pas de chat vocal dans le jeu ? Ni général, ni de proximité, juste n’importe lequel ? Sur PC, c’est encore pas mal – il y a le chat écrit – mais sur consoles ? En plus de cela, il n’y a aucune possibilité de passer d’une unité à l’autre dans le jeu lui-même…

Ce qui pourrait potentiellement sauver Battlefield 2042est un portail, mais certainement pas dans cet état. Le plus gros problème de Portal est que les cartes qu’ils ont ramenées, principalement dans Battlefield 3, ne sont pas les plus emblématiques. Peut-être que cela changera avec le temps, avec d’autres DLC, mais donner la Frontière Caspienne et les Canaux de Noshar, et ne pas introduire l’emblématique et probablement la plus jouée Opération Metro ? Bien sûr, il est amusant de jouer sur les anciennes cartes, de s’amuser avec les modes, mais sommes-nous vraiment là pour ça ou pour du nouveau contenu ?

Tout à la fin, il y a la question du cadre audiovisuel. Ici, je n’ai pas grand-chose à redire, si ce n’est que le prix des cartes étendues est, entre autres, une échelle très limitée de leur destruction, on peut donc oublier un gratte-ciel ou un barrage à BF4Pourtant, c’est un jeu plus ancien…

Pour résumer, Battlefield 2042 est un jeu très moyen, qui n’a pas l’esprit de ce qui a rendu cette série si chère aux fans. Le jeu de base est amusant pendant un court moment, le portail pendant un peu plus longtemps si vous trouvez un serveur sympa, mais ce n’est probablement pas suffisant pour que je revienne. Il y a encore de l’espoir dans le season pass, qui est censé ajouter de nouvelles choses, mais pour l’instant je comprends pourquoi les joueurs ont déjà commencé à fuir.

PLUS :
+ visuels ;
+ bande sonore ;
+ Portal ;
+ spécialistes.

MOINS :
– quelques cartes ;
– quelques modes ;
– quelques armes ;
– bogues ;
– pas de destruction majeure de la zone
– BALANCE.

Georges

Written by Georges

Rédacteur en Chef sur Alchimy, j'encadre une équipe de 3 rédacteurs et rédactrice. Je publie également sur les mangas, les dessins animés, les séries TV et le lifestyle. Nous souhaitons, au travers de ce media d'actualité, vous partager de nombreuses information et vous tenir informé des dernières actualités, au quotidien. pensez à vous aboner à notre newsletter pour recevoir en avant première ces actualités.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Viking - bande-annonce sanglante. C'est le Viking que l'on attendait au cinéma !

Viking – bande-annonce sanglante. C’est le Viking que l’on attendait au cinéma !

Mortis Chronicles Tale of Cowardice : démo disponible