formation en E-learning

Pourquoi utiliser le Digital Learning ?

Le digital learning et l’e-learning ne répondent pas au même procédé de formation en ligne. En effet, la formation digitale est un processus de travail qui permet d’amener l’apprenant à acquérir des compétences grâce à une pédagogique virtuelle. En plus de l’e-learning, les formations en digital englobent d’autres outils d’apprentissage de manière virtuelle qui seraient favorable au développement de l’entreprise.

Qu’est-ce que la formation en E-learning ?

L’e-learning se traduit comme une formation ou un apprentissage en ligne à distance qui fait intervenir diverses techniques ou méthodes de travail au profit des apprenants. Cet ensemble de méthodes pédagogiques permet d’apprendre aisément par le biais du numérique afin d’acquérir de nouvelles compétences. Cela renvoie donc à l’utilisation des technologies digitales ou outils destinés à s’informer et à communiquer.

Digital Learning

En 2011, la Commission européenne avait défini la formation learning digitale comme l’usage de nouvelles technologies multimédias et du web afin d’améliorer la qualité de l’apprentissage et du travail fourni en entreprise. Cela a pour but de rendre aisé l’accès à des ressources et services en plus de faciliter les échanges et la communication à distance.

La formation en ligne est aujourd’hui présente dans divers secteurs en différentes formes : classe virtuelle pour les universités, mobile learning ou learning mobile, formation à distance, application destinée à une formation professionnelle (learning formation, apprentissage numérique), etc.

C’est quoi une formation digitale ?

Le digital learning représente une technique d’apprentissage qui se base sur l’usage de nouveaux outils digitaux. Cela permet aux apprenants de se former d’une manière différente aussi bien en présentiel, à distance que dans le cadre de formations mixtes (blended learning/learning blended). Il n’est donc pas question d’un simple processus de digitalisation de contenus pédagogiques. En effet, il s’agit plutôt d’un ensemble de modalités pédagogiques.

formation digital

Quels sont les métiers du digital ?

Pour ce qui est des métiers liés au secteur digital, il en existe une multitude. Ces métiers sont ensuite divisés en 3 grandes catégories de métiers dans le secteur du numérique. Elles sont assez distinctes l’une de l’autre :

Les métiers de la catégorie création web

Sachez que les marques ont d’importants points de contact (Site web, Site responsive, App mobile, etc.) avec leurs cibles. C’est la raison pour laquelle il est important que ces points de contact répondent aux besoins et demandes.

En plus de servir de vitrine au site et d’impacter son apparence, le web design permet d’accomplir d’autres missions sur les sites. En effet, il est maintenant fait mention d’UX design, d’interface utilisateur, etc. Notez que la prise en main de ces domaines est possible par l’exercice de certains métiers tels que graphiste, directeur de création, etc.

Les métiers du développement web

Aujourd’hui, vu l’ampleur de la révolution numérique, l’on recense en France près de 60 000 à 100 000 développeurs. Un développeur web est quelqu’un qui maitrise les langages de développement et aussi de programmation. En fonction de son domaine, il a la capacité de créer l’entière structure et l’arborescence d’un site internet.

Il peut aussi prendre en charge l’accessibilité à un site ou à une application, les requêtes entre les serveurs, etc. Ce sont là autant de compétences indispensables de nos jours pour les entreprises. Voici quelques-uns des langages que doit maitriser le développeur web : HTML5, CSS3, Python, Ruby on Rails, etc.

Mis à part le développeur fullstack, il est rare de voir un développeur maitriser tous les langages de programmation et de développement. Ils sont généralement spécialisés et en même temps employés selon les demandes de l’employeur ou du client aux fonctions de :

Les métiers du web marketing

En 2019, le secteur du e-commerce et du e-marketing a atteint en France un chiffre d’affaires d’environ 100 milliards. L’on dénombre ainsi en France près de 37 millions de cyberacheteurs. Et cela ne s’arrête pas là puisque le chiffre augmente encore plus au fil des années. Cela favorise le développement des sites e-marchandes et des acheteurs mobinautes.

Au fil du temps, le comportement et le cheminement d’achat des consommateurs ont de ce fait totalement changé. Les entreprises marchandes doivent donc tenir compte de ce changement digital, d’où l’apparition de nouveaux emplois comme le data analyste ou encore le web marketeur.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *