in

Les FreeBuds Lipstick de Huawei sont des écouteurs qui allient intelligemment mode et technologie.

Il n’est pas exagéré d’affirmer qu’il est vain de chercher des écouteurs comme le Huawei FreeBuds Lipstick sur le marché. Il s’agit ici d’un gadget extraordinaire qui, dès l’ouverture de la boîte, vous laisse entrevoir son caractère unique. Leur couleur et leur boîtier sont l’expression de l’extravagance de la mode et des gadgets.

Le Huawei FreeBuds Lipstick en forme de rouge à lèvres est une nouvelle preuve, après les Huawei X Gentle Monster Eyewear II, que les designers de Huawei ont une grande compréhension du monde du design industriel contemporain. Bien qu’aucun de ces appareils n’ait été créé pour briser les barrières technologiques, ils impressionnent par leur combinaison intelligente de convivialité et de forme inhabituelle. Les derniers écouteurs de la société sont destinés à impressionner tant sur le plan visuel que fonctionnel.

La forme est tout

Les écouteurs de poche ne sont pas associés à un dispositif qui attire l’attention. Un étui pour casque est généralement caractérisé par un minimalisme esthétique, rien de plus. Les concepteurs partent probablement du principe que ce type d’équipement doit être, avant tout, maniable et ne doit pas se faire remarquer.

L’équipe responsable du rouge à lèvres FreeBuds de Huawei a décidé d’aller à contre-courant et de prouver que nous ne devons pas du tout assimiler minimalisme et fadeur. L’étui FreeBuds Lipstick ressemble à s’y méprendre à un rouge à lèvres classique. Si vous le posez sur la table de toilette parmi les produits cosmétiques, les personnes extérieures ne se rendront peut-être même pas compte qu’elles ont devant elles un gadget mobile avancé.

L’ouverture du boîtier métallique ne fait que renforcer cette impression d’unicité – les écouteurs bordeaux contrastent parfaitement avec le noir du boîtier et les embellissements dorés. Le rouge à lèvres FreeBuds a été conçu avec un tel soin que même les autocollants qui protègent la surface dorée sont élégants – ils sont faits d’un film translucide, imitant parfaitement l’effet du métal brossé. Et quand on ferme l’étui, on entend le clic typique du rouge à lèvres. Le couvercle supérieur est doté d’un aimant puissant qui le maintient fermé.

Seul le câble d’alimentation blanc se démarque stylistiquement de l’ensemble. Sa couleur peut s’harmoniser avec celle des chargeurs Huawei, mais elle serait bien mieux associée à ce rouge à lèvres technologique si elle était en noir.

La fonctionnalité va de pair avec l’esthétique

Paradoxalement, la forme inhabituelle n’est pas seulement une astuce stylistique, elle fonctionne aussi en pratique. Le boîtier arrondi caractéristique des autres modèles FreeBuds n’est pas aussi pratique, le fait d’y retirer les écouteurs peut s’avérer encombrant, surtout pour les personnes ayant des doigts épais. Dans le cas du FreeBuds Lipstick, ce problème n’existe pas – seul le bandeau se cache à l’intérieur de l’étui, la partie supérieure des écouteurs dépasse complètement de son bord, ce qui facilite grandement leur retrait.

Qu’en est-il de la qualité du son ? L’aspect spectaculaire et le design intelligent vont-ils de pair avec le plaisir de l’écoute ?

À cet égard, il est difficile de reprocher quoi que ce soit au FreeBuds Lipstick de Huawei. Le son est équilibré et même à fort volume, toutes les tonalités sont bien audibles. Les basses ne grondent peut-être pas autant dans votre tête qu’avec un casque intra-auriculaire, mais elles sont suffisamment puissantes pour éviter que les chansons de heavy metal ne se transforment en un mur de sons chaotiques. En revanche, lors de l’écoute de morceaux de rock, les sons aigus n’irritent pas les oreilles, même lorsqu’une symphonie de cymbales de batterie retentit en arrière-plan. Dans d’autres genres musicaux, les FreeBuds Lipstick sont tout aussi bons : les morceaux classiques sont clairs, et la musique électronique a une profondeur agréable.

Un système intégré de suppression active du bruit contribue à garantir cet équilibre sonore. Normalement, dans un casque de ce type, on chercherait en vain la technologie ANC. Pour atténuer correctement le bruit de fond, il faut soit un casque d’accueil, soit un casque complet, qui coupe physiquement nos oreillettes du bruit ambiant. Et si les FreeBuds Lipstick n’obstruent pas le conduit auditif, l’activation de la fonction ANC permet d’étouffer une partie du bruit de fond. Cette fonction donne de meilleurs résultats dans le réglage Général, qui utilise des algorithmes de filtrage plus puissants que le mode Confort.

En fait, en raison de la conception ouverte du rouge à lèvres FreeBuds, nous ne pouvons pas compter sur une suppression totale du bruit. Dans un espace bruyant, les sons ambiants seront toujours audibles, mais la disposition des doubles microphones externes les réduira à tel point que nous n’aurons aucun problème à entendre notre interlocuteur ou à distinguer les instruments de notre chanson préférée. Les bonnes performances du mode ANC sont également dues à la technologie Adaptive Ear-Matching qui analyse la forme du conduit auditif pour personnaliser les algorithmes de filtrage en fonction de la physionomie de l’utilisateur.

Le son n’est pas tout

Enfin, il convient de mentionner les avantages des FreeBuds Lipstick qui ne sont pas directement liés à leur son. Tout d’abord, il s’agit ici d’un équipement confortable à utiliser. Les écouteurs tiennent bien dans l’oreille et pèsent si peu qu’il est facile de les oublier une fois qu’ils sont placés dans l’oreillette. Même après des heures d’écoute de musique, vous ne ressentirez aucune fatigue physique. La fonction de couplage de deux appareils peut également s’avérer utile, car elle vous permet, par exemple, de répondre à des appels entrants sur votre téléphone tout en écoutant de la musique sur votre ordinateur portable.

Nous avons affaire ici à du matériel Huawei, donc les écouteurs fonctionneront mieux s’ils sont associés au matériel et au logiciel de la société. Si vous possédez un smartphone Huawei, il vous suffit d’activer le Bluetooth sur celui-ci et d’ouvrir l’étui pour que le téléphone propose automatiquement d’appairer les deux appareils. À son tour, via l’application Huawei AI Life, on peut déterminer comment le casque réagira à un tapotement sur le boîtier (changer de chanson, arrêter la lecture, etc.) ou dans quel mode la fonction de réduction du bruit de fond fonctionnera. Toutes ces nuances apparemment insignifiantes améliorent le confort d’utilisation du rouge à lèvres FreeBuds.

Seule l’autonomie de la batterie peut s’avérer trop courte dans certains cas – lorsque le système ANC est activé, la batterie est suffisante pour environ 2,5 heures de fonctionnement. Ce n’est que lorsque la fonction d’annulation du bruit est désactivée que la durée d’utilisation passe à quatre heures, ce qui est acceptable. Et si nous chargeons complètement le boîtier, il nous fournira 18 heures d’écoute supplémentaires. Il suffit de laisser le casque sur la station d’accueil pendant environ 45 à 50 minutes pour que la batterie se régénère complètement. Il est dommage que les concepteurs aient décidé de ne pas mettre en œuvre une fonction de recharge sans fil. Il est tellement tentant de charger un gadget aussi design sans utiliser de câbles.

Huawei a fixé le prix du FreeBuds Lipstick à 999 x0,215€. Les clients qui achètent les écouteurs dans le cadre d’une précommande jusqu’au 21 novembre recevront un bon d’une valeur de 200 x0,215€ à utiliser dans les parfumeries Douglas et sur le site web douglas.pl.

Source :
Matériel développé en association avec Huawei

Chelsea

Written by Chelsea

Je suis Chelsea, passionnée par la TV réalité. Je vous partage dans mes articles les actualités et les informations au sujets des stars et des actualités. N'hésitez pas à partager mes articles et à réagir.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Riverdale - photos du premier épisode de la saison 6 de la série

Riverdale – photos du premier épisode de la saison 6 de la série

GamesVillage.it

Xbox Game Pass : Phil Spencer considère que le service est très durable