Findspire, la nouvelle plateforme créative
baptiste 16 février 2015

Temps de lecture : 3 minutes

Lancée en janvier, après deux années de développement technique et de recherche de partenariats commerciaux, la plateforme digitale artistique mondiale Findspire voit enfin le jour. 


 

En tant qu’internaute, lorsqu’on veut écouter de la musique, découvrir le travail d’un photographe, visionner un clip ou une bande-annonce de film, il nous faut sans cesse jongler entre Youtube, Tumblr, Pinterest ou autres sites spécialisés. La plateforme artistique Findspire ambitionne de changer cela. Conçue en 2013 mais lancée officiellement fin janvier 2015, elle permet de référencer la quintessence de la création mondiale dans quatre domaines : la musique, le cinéma, les arts visuels (une partie rassemble les meilleures publicités mondiales) et la mode.

De plus, dans le but d’être le plus exhaustifs possible, plusieurs accords commerciaux ont été signés. Pour la musique avec des majors comme Universal, Warner ou encore Sony (actuellement Findspire propose près de 8 millions de titres, mais voudrait en offrir 20 millions d’ici quelques mois). Pour la photo des collaborations sont mises en place avec différentes agences de photographie comme Wanda, Première Heure, ou Quad. Et enfin, pour les arts visuels, Findspire met à disposition près de 50 000 images grâce à des partenariats avec des agences de publicité. Si pour l’instant seule BETC Pop et La Chose ont signé avec Findspire, d’autres agences sont actuellement démarchées.

 

— CRÉATEURS ET LIGNE ÉDITORIALE
Passionné de cinéma, le Nancéien Florent Defay est à l’origine de Findspire, qu’il dirige aux côtés de Philippe Bridant, un spécialiste en R&D des technologies web. Petite anecdote : Florent Defay est le cousin de Pascal Grégoire, cofondateur et directeur de la création de La Chose, qui accompagne le projet depuis le début.

Même si Findspire souhaite multiplier les collaborations, son objectif pour autant n’est pas de proposer le plus possible de créations, mais les meilleures. La plateforme ambitionne de faire entrer l’internaute dans l’univers des artistes ou des marques et de révéler leur processus de création. Cela permettra à Findspire d’être une véritable source d’inspiration et de découverte pour les visiteurs. La partie musique propose ainsi des playlists à thème tandis que la partie cinéma s’étoffera bientôt de courts-métrages inédits sur Internet.

 

findspire-la-nouvelle-plateforme-créative

 

VÉRITABLE PASSERELLE ARTISTIQUE
Réelle base de données, Findspire veut aussi créer des ponts entre les milieux artistiques en mettant en avant différentes collaborations. Par exemple, la page du film The Dark Knights Rises renvoie ainsi vers la page du compositeur Hans Zimmer. Les internautes peuvent ainsi, comme sur tout réseau social, suivre des artistes afin de définir leur propre fil d’actualité et recevoir du contenu artistique personnalisé. D’ailleurs, Findspire se présente aussi et surtout comme une vitrine pour les artistes, dans l’optique de les aider à diffuser, partager, promouvoir et monétiser leur travail.

Différentes contributions sont reversées, par exemple, aux majors ou aux artistes. Cependant les fondateurs ne se focalisent pas sur d’éventuelles recettes mais avant tout sur le développement. Aujourd’hui l’effectif se compose de 15 personnes, mais grâce aux différentes levées de fonds et au développement rapide de la plate-forme, la start-up va prochainement prendre de l’ampleur.

 

MODÈLE ÉCONOMIQUE CLASSIQUE
La start-up a pour objectif de se financer grâce aux publicités et aux abonnements. En effet, s’il est possible de s’y inscrire gratuitement il existe une version premium. Pour 9,99 € par mois, on a accès à l’ensemble du contenu sans passer par la case publicité, à l’instar de ce que pratiquent déjà des sites comme Deezer ou Spotify. Enfin, Findspire compte également se développer sur les mobiles. L’application devrait d’ailleurs elle aussi être lancée prochainement.

 


À mi-chemin entre un réseau social, une plateforme de téléchargement et un système de présentation des œuvres d’art, Findspire, grâce à ses différentes collaborations, semble avoir tout pour réussir. Et c’est tout le malheur que l’on peut lui souhaiter.

 

baptiste

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *