in

C’est officiel : l’UE rejette les dispositions restreignant le bitcoin.

Le règlement MiCA de l’Union européenne (UE), qui a fait l’objet d’un débat animé, avance, mais sans la disposition relative à l’interdiction des PoW. La proposition de règlement MiCA de l’UE a suscité de nombreux débats, notamment sur le texte visant à interdire les crypto-monnaies à preuve de travail telles que le bitcoin. Aujourd’hui, la loi progresse, mais sans ces dispositions.

Un soulagement pour le bitcoin dans l’UE

Le paquet réglementaire proposé par l’UE sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA) a choisi de ne pas appliquer une disposition controversée visant à restreindre l’utilisation des crypto-monnaies « proof-of-work » en raison de préoccupations relatives à la consommation d’énergie.

Avant de passer aux négociations en trilogue entre le Parlement, le Conseil et la Commission, les législateurs européens tentaient de parvenir à un consensus sur une meilleure réglementation de l’espace cryptographique. La proposition actuelle de MiCA ne comprend pas de dispositions visant à interdire les crypto-monnaies telles que le bitcoin fonctionnant sur un protocole de preuve de travail.

Stefan Berger, le législateur allemand à l’origine du règlement MiCA, a déclaré vendredi sur Twitter que le mandat qu’il avait proposé de ne pas inclure l’interdiction du POW n’était pas contesté et que l’UE avait fait preuve d’une « force d’innovation. »

Le délai pour contester le mandat a pris fin à minuit de jeudi à vendredi, a ajouté M. Berger, et le trilogue sur MiCA commencera la semaine prochaine.

Parmi les autres sujets abordés au Parlement figurent les jetons non interchangeables (NFT) et la finance décentralisée (DeFi). La question est de savoir s’ils doivent être inclus dans le paquet MiCA et quelles institutions de l’UE doivent être chargées de superviser le domaine des crypto-monnaies.

L’Europe – le centre d’extraction des bitcoins

Le 14 mars, le Parlement européen a refusé, par 30 voix contre 23, d’inclure un langage explicite en faveur de l’interdiction des crypto-monnaies « proof-of-work ». Les perdants ont eu besoin d’un vote de 1/10 des députés européens pour mettre leur veto à la procédure accélérée par trilogues de MiCA pour relancer l’interdiction du proof-of-work.

Comme indiqué précédemment, selon les données de l’université de Cambridge datant d’août 2021, l’Europe représente environ 12 à 14 % de la puissance de hachage totale du minage de BTC. L’Irlande et l’Allemagne se taillent la part du lion dans ce total, il est donc peu probable que le hashrate mondial soit affecté.

Conclusion

C’est enfin fait, et les amateurs de crypto-monnaies peuvent pousser un soupir de soulagement. Le bitcoin et les autres crypto-monnaies à preuve de travail sont en sécurité en Europe.

[sc name= »image_crypto_monnaie »][/sc]
[sc name= »etoro2″ ][/sc]

Written by yanis

Je suis Yanis, jeune étudiant en école de commerce. Je suis spécialisé dans les crypto monnaies et passionné par l'investissement dans les nouvelles technologies et NFT. Au travers de mes articles, je vous partages mes expériences, avis, informations et conseils sur l'investissement. Rappelez-vous que les articles sur l'investissement sont uniquement de l'information. Consultez un conseiller financier avant de prendre une décision ou de passer à l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top 5 des articles de la semaine dernière + Bonus du jour

Top 5 des articles de la semaine dernière + Bonus du jour

28.03.22 Analyse BTC/USD - breakout clé, peut-on lui faire confiance ?

28.03.22 Analyse BTC/USD – breakout clé, peut-on lui faire confiance ?