in

The House of Gucci – critique du film

Dans le film Maison de Gucci nous pouvons suivre l’histoire de la famille éponyme qui a créé l’une des marques de mode les plus célèbres au monde. Et je dois admettre que Ridley Scott montre assez bien ce grand empire s’effondrant lentement sous son propre poids. Le cinéaste fait mouche en dressant le tableau d’un effondrement causé par des ambitions exorbitantes. Ce qui est pire, c’est la narration et le rythme. Je pense que le film aurait pu être plus court de 20 à 30 minutes. La première moitié est une grande exposition qui est censée introduire le thème principal, la « guerre civile » dans l’entreprise. Le rythme laborieux est plutôt rébarbatif. Ce n’est que dans la seconde moitié, lorsque les enjeux et la tension augmentent, que l’histoire s’accélère et parvient à vous attirer à plusieurs reprises. C’est juste une honte que Scott raconte l’histoire de façon si inégale dans la production.

Heureusement, il y a des performances d’acteurs qui s’en sortent très bien. Une avance certaine est Lady Gaga. Une fois de plus, elle a montré qu’elle avait beaucoup de talent. Elle a brillamment réussi à montrer le charme et le côté sympathique de son héroïne et à jouer au bon moment avec son visage extrêmement sombre. Elle a magnifiquement créé la manipulatrice Patrizia. Bien que le personnage disparaisse quelque part dans le troisième acte de la production, Lady Gaga parvient à donner un autre aperçu de la force de son personnage dans le final. Elle sera certainement l’une des favorites de la saison des prix. Un excellent rôle, après quelques performances plus faibles ces dernières années, a été joué par Al Pacino. L’acteur trouve l’équilibre parfait dans le personnage d’Alda. Il peut être charmant (le téléspectateur l’aime !) et en même temps démoniaque et cruel. Une très bonne création ! Jeremy IronsBien qu’il n’ait pas beaucoup de temps à l’écran, il parvient à tirer le maximum de Rodolfo dans plusieurs scènes. Ma préférée est la scène de sa conversation avec Paolo.

J’ai, cependant, un problème avec Adam Driver. En effet, dans la première moitié du film, son Maurizio était tellement éclipsé par Patrizia que l’acteur, malgré son énorme charisme, ne pouvait pas du tout montrer son bon côté. Ce n’est que dans la seconde moitié du film qu’il retrouve ses esprits et présente, peut-être pas tout son potentiel, mais beaucoup de son talent d’acteur. Il est dommage que Scott n’ait pas réussi à trouver le bon équilibre entre les personnages de Maurizio et Patrizia. La performance de Paolo Jared Leto a été exagérée à l’extrême. Avec un faux accent italien et des blagues lancées à gauche et à droite, l’acteur a fait une sorte de caricature de sa création, ce qui malheureusement dans ce cas n’est pas un compliment. Le membre sous-utilisé du casting, d’un autre côté, est Salma Hayek dans le rôle de la fée Pina. En fait, on peut parler d’elle en termes de troisième série, car elle n’a pas du tout eu l’occasion de montrer ses talents, sauf peut-être dans une scène.

Les créateurs ont réussi à créer le flair aristocratique de la famille Gucci, grâce aux costumes et à la scénographie. En fait, tous les éléments ont construit une aura de paillettes et de légende qui entourait la famille. On le sent dans pratiquement chaque plan et je l’apprécie. De plus, la bande sonore était excellente. Des chansons d’artistes tels que George Michael ou Eurythmics ont ajouté du style à la production, donnant envie de se plonger dans le monde dans lequel vivait la famille. La couche musicale du film a fonctionné comme il se doit, elle a su jouer sur les émotions et les sens du spectateur.

Maison de Gucci est un film avec une très bonne atmosphère et des performances d’acteurs. Il est juste dommage que Ridley Scott n’ait pas fait un bon travail pour conduire la narration et équilibrer la participation des personnages afin que chacun d’entre eux ait un rôle à part entière dans l’histoire. Pour moi, donc, 6/10.

Maison de Gucci

Georges

Written by Georges

Rédacteur en Chef sur Alchimy, j'encadre une équipe de 3 rédacteurs et rédactrice. Je publie également sur les mangas, les dessins animés, les séries TV et le lifestyle. Nous souhaitons, au travers de ce media d'actualité, vous partager de nombreuses information et vous tenir informé des dernières actualités, au quotidien. pensez à vous aboner à notre newsletter pour recevoir en avant première ces actualités.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GamesVillage.it

Le DLC de la campagne de Terminator Resistance : Annihilation est annoncé, la date de sortie est révélée.

Les bourses enregistrent des dépôts importants malgré le fait que les réserves de BTC aient atteint leur niveau le plus bas depuis trois ans.

Les bourses enregistrent des dépôts importants malgré le fait que les réserves de BTC aient atteint leur niveau le plus bas depuis trois ans.