in

Dune : Prince de Kaladan. Lire un extrait du roman le jour de sa sortie

La première d’aujourd’hui, qui est un roman Dune. Prince de Kaladanest une offre destinée à ceux qui souhaitent se replonger dans l’univers créé par l’Union européenne. Frank Herbertet que nous avons récemment vu sur les écrans de cinéma grâce à film par Denis Villeneuve.

Frank Herbert a écrit six romans se déroulant dans l’univers de Dune. Après sa mort, son fils a repris le flambeau. Brian. Avec Kevin J. Anderson ont développé la série à travers de nombreux préquels et suites. L’un d’entre eux est sur le point d’arriver sur notre marché – Prince de Kaladan raconte l’histoire du Prince Leto, le père de Paul.

La maison d’édition Rebis a assuré le début de Prince de Kaladan traduit par Andrzej Jankowski. Bonne lecture.

Diuna. Livre Kaladanu – extrait du roman

Souvent, les plus grandes fanfaronnades sont faites par ceux qui ont le moins de réalisations.
– KHOAM,
Analyse des histoires publiques impériales

Leto Atreides était loin de chez lui et ne souhaitait pas être ici, mais puisque l’Empereur avait invité tous les membres du Landsraad, il devait y assister. Il était le chef d’une haute famille, souverain de la belle Kaladan et parent éloigné de Shaddam. Son absence serait remarquée.

Heureusement, cela n’a pas nécessité de se rendre à Kaitaina, le monde équitable et bruyant de la capitale. Il n’y avait tout simplement pas de place au cœur de l’Empire pour le nouveau monument extravagant dont Shaddam avait rêvé, il a donc dû choisir une planète dont personne n’avait entendu parler. Il avait besoin d’un endroit où ses réalisations attireraient vraiment l’attention, et Otorio lui convenait.

Lorsque le paquebot de la Guilde survola la planète où le nouveau musée était construit, Leto s’assit avec impatience dans le yacht spatial des Atreides transporté par le vaisseau géant. Un pilote et plusieurs serviteurs l’accompagnent pendant le voyage, mais le prince préfère rester seul dans sa cabine. Il avait de longs cheveux noirs, des yeux gris pénétrants et un nez d’aigle. Sa posture montrait une confiance qui ne pouvait être diminuée par la splendeur du nouveau complexe muséal.

Une fois le paquebot mis en orbite autour de la planète, les vaisseaux reposant dans ses vastes écoutilles se sont alignés pour en partir en bon ordre. Otorio était un monde sans prétention, oublié pendant des centaines d’années par les voyageurs, les hommes d’affaires, les colons et les auditeurs impériaux. Une planète rustique, propre et paisible, c’était une crique tranquille dans l’océan agité de la politique impériale.

Source : Rebis

Aujourd’hui, cependant, il est devenu le siège d’un immense complexe commémorant dix mille ans de domination corrine. Le fait qu’il n’y ait rien d’autre de remarquable dessus signifiait que le musée de Shaddam serait le lieu le plus grandiose du monde entier. Leto connaissait bien l’état d’esprit de l’Empereur.

De nombreux nobles essaient d’attirer l’attention du souverain afin d’accroître leur richesse ou leur influence ou d’opprimer leurs rivaux, mais pas Leto. Il possédait de grands domaines, un pouvoir stable, et lors de précédentes rencontres, il avait déjà réussi à attirer l’attention de Shaddam IV pour le meilleur et pour le pire. Il n’avait rien à prouver, mais il ferait son devoir et assisterait à l’ouverture du musée.

Dans le but de gagner les faveurs de l’Empereur, une telle foule de magnats s’est rendue en pèlerinage à Otorio qu’il faudra de nombreuses heures avant que tous les navires ne s’envolent du paquebot, et le yacht des Atrides n’était pas en tête de file.

Depuis le départ de Kaladan, Leto avait essayé de tuer le temps en travaillant dans sa cabine, en étudiant les rapports sur la pêche lunaire, le nombre de bateaux perdus dans le récent typhon et l’excellent entraînement physique et mental de son fils Paul. Le paquebot volait d’un système stellaire à l’autre, prenant des passagers de diverses planètes, car aucun n’avait de lien direct avec un monde aussi insignifiant qu’Otorio. Shaddam avait l’intention de changer cela.

En attendant son tour, Leto a allumé l’écran sur le mur pour regarder la planète en dessous. Les océans et les terres vertes et brunes étaient striés de nuages. L’énorme complexe érigé par Shaddam a dû provoquer des changements fondamentaux sur ce monde pacifique. Les équipes de construction ont afflué sur Otorio et ont complètement transformé le seul grand centre de population. D’innombrables kilomètres carrés ont été pavés. De nouveaux monuments et statues sont apparus ; des complexes gouvernementaux, des centres de divertissement, des expositions interactives et des auditoriums ont fleuri comme des algues dans la mer. Chacun des grands amphithéâtres pouvait contenir cent mille spectateurs, et cela se passait dans un monde qui, comme l’a lu Leto, avait auparavant une population de moins d’un million d’habitants selon le recensement.

Georges

Written by Georges

Rédacteur en Chef sur Alchimy, j'encadre une équipe de 3 rédacteurs et rédactrice. Je publie également sur les mangas, les dessins animés, les séries TV et le lifestyle. Nous souhaitons, au travers de ce media d'actualité, vous partager de nombreuses information et vous tenir informé des dernières actualités, au quotidien. pensez à vous aboner à notre newsletter pour recevoir en avant première ces actualités.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GamesVillage.it

Matchpoint – Championnats de tennis annoncés

Lost Judgment - une série télévisée basée sur le jeu est en cours de réalisation.

Lost Judgment – une série télévisée basée sur le jeu est en cours de réalisation.