ALCHIMY, c’est bon pour votre couple – partie 2
Jubibu 26 octobre 2015

Temps de lecture : 7 minutes

Second volet de notre article sur le couple qui avait débuté sur la différence physiologique entre un homme et une femme. Nous terminerons en nous inspirant d’un jeune couple qui s’aime, Nicolas et Marie, malgré une communication pas toujours simple. Chacun donne de son amour sans rien recevoir en retour. A partir d’un exemple de la vie quotidienne, nous expliciterons quelques lignes du fonctionnement d’un homme et d’une femme pour tenter de les comprendre chacun à leur tour.



 

« Par exemple, quand Nicolas et Marie rentrent chez eux après le travail, elle aimerait parler de leur journée respective alors qu’il préférerait largement lire un journal ou regarder la télévision pour se détendre. Plus elle essaie de communiquer, plus il résiste, plus ils sont tous les deux tendus.

Elle lui dit : « Comment s’est passée ta journée ? » ; il lui répond : « Bien » en pensant « Ah enfin, je peux m’asseoir, regarder les infos et ne rien faire ! ». Elle demande alors « Ta réunion s’est bien déroulée ? ». Il lui répond : « Oui. » en pensant : « Oh non, pas encore ça ! Je n’ai pas envie d’en parler, sinon je le ferais ! Je veux juste oublier le boulot et regarder la télé ! ». Elle enchaîne avec : « Tu as pensé à la nouvelle carte grise pour ta voiture ? » et il lui dit : « Oui. ». Alors qu’il pense : « Je sais que je dois le faire, mais je ne m’en suis pas encore occupé. C’est dingue qu’elle garde à l’esprit tout ce que je dois faire ! J’étouffe ! Franchement, je suis capable de m’occuper de ça tout seul ! ». Elle le relance alors : « Ça circulait bien ce matin ? », ce à quoi il répond « Comme d’habitude. » en pensant : « On s’en fout du trafic ! Pourquoi m’ennuie-t-elle avec ça ? Peut-être qu’elle voudrait que je parte plus tôt au boulot ? Je déteste sa façon de me tester et de vouloir changer ma façon de faire. Punaise, qu’elle me lâche ! Je veux juste regarder la télévision ! ». Et quand elle lui demande : «  Tu étais à l’heure à ton rendez-vous ? », il répond : « Oui. » En pensant : « Fiche-moi la paix ! Tu ne me fais jamais confiance. Oui, j’ai été en retard, mais la dernière chose dont j’ai besoin, c’est qu’on me le rappelle et qu’on me dise comment faire pour que ça ne se reproduise plus ! Je parie qu’elle attend l’opportunité de me balancer un : « Je te l’avais bien dit ! ¹»

Marie ressent bien la frustration de Nicolas sans pour autant la comprendre. De son point de vue, elle se montre attentive aux besoins de son homme et cherche à savoir comment il va. Elle est blessée et aimerait savoir s’il lui en veut de quelque chose car il se montre peu enclin à l’échange. De son côté, Monsieur ne comprend pas que sa femme parle sentiments pendant qu’il a tout simplement besoin de tranquillité. Il se sent épuisé car les questions de Madame ne lui ont pas permis de se reposer. Il ne peut même plus apprécier de regarder la télé ou lire son journal. Il allait très bien jusqu’à ce qu’elle « lui prenne la tête ». Il ne comprend pas qu’elle ne veuille pas le soutenir alors qu’il a eu une dure journée.

 

Larry Clark
Larry Clark

 

— CONSCIENCE LARGE – CONSCIENCE CIBLÉE
Pour comprendre la sensation d’étouffement que ressent Nicolas ainsi que son agacement, il faut admettre la dynamique naturelle masculine. Les hommes possèdent une conscience ciblée. Elle se focalise sur un but à atteindre ainsi que la recherche du meilleur moyen pour y parvenir. Son esprit prioritise les choses et travaille de façon séquentielle. Une tâche après l’autre, par ordre de priorité.

En rentrant de son travail, il se sent fatigué et sa façon à lui de refaire le plein d’énergie est de rentrer en lui-même, alors que les questions de sa femme l’en empêchent. On remarquera également que l’homme a la même attitude en situation de stress ou lorsqu’un souci le préoccupe fortement, – ce qui laisse d’ailleurs penser à la femme que l’homme ne communique pas assez ou s’en « fout de tout ». L’homme focalise son attention sur une tâche pour y accorder toute son énergie. Tout le reste lui semble alors secondaire voire inexistant.

Pendant ce temps-là, la femme a une conscience large qui la pousse à ne pas perdre de vue les besoins des autres. Cela veut dire que pour une femme, investir la relation se traduit par prendre soin de son compagnon de vie. Lorsqu’elle-même a le sentiment d’être privée de l’attention de son conjoint, que ce soit à travers des petites attentions ou une écoute empathique, elle se sent délaissée.

C’est notamment du fait de cette conscience large que la femme est capable d’anticiper autant les choses et surtout de penser aux besoins de personnes qui lui sont chères.

Plus une femme est en situation de stress, plus cette conscience aura tendance à s’élargir pour prendre davantage en compte tout son environnement. Ce sont dans ces moments-là que la femme apparaît débordée sur le plan émotionnel, car elle a le sentiment de ne pas pouvoir « être partout à la fois ».

Il est donc difficile pour une femme d’accepter qu’un homme puisse oublier une date importante ou un rendez-vous. De son point de vue, s’il l’aime vraiment, il n’oubliera pas ce qui est important pour elle. De l’autre côté, pour l’homme accaparé par une tâche importante, il peut en oublier le reste tant qu’il n’a pas terminé. C’est dans ce cas que l’homme apparaît égoïste car il n’accorde d’attention qu’à son objectif.

De son côté, l’homme ne comprend pas qu’une femme puisse penser cela. Bien souvent quand il se lance dans une action, une de ses sources de motivation est la récompense qu’il pourra obtenir pour pouvoir faire plaisir à madame en l’invitant au restaurant par la suite. Pour un homme, les femmes apparaissent alors capricieuses voire vénales.

On voit très bien que le naturel des hommes et des femmes n’est pas semblable. Pendant que les femmes sont dans l’expansion, les hommes sont davantage dans la contraction. Cette dynamique implique des élans différents : la femme peut avoir tendance à se focaliser sur les besoins de son compagnon et à en oublier les siens dans la relation de couple, tandis que l’homme aura pour défi de ne pas se laisser absorber par ses propres besoins.

 

Paul Klee - Chat et Oiseau
Paul Klee – Le Chat et l’Oiseau

 

— UNE CAVERNE CONTRE UNE OREILLE ATTENTIVE
Dans une situation stressante, après une journée de travail fatigante ou lorsqu’un problème personnel survient, les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même manière. Il est intéressant de noter que ces réactions sont d’autant plus marquées que la tension est importante.

Quand un homme est stressé, il préfère s’isoler pour essayer de résoudre le problème par lui-même. Pendant le temps qu’il sera enfermé dans sa caverne, il ne faut surtout pas venir le déranger. Le pire qu’une femme puisse faire est de le forcer à s’exprimer sur ce qu’il ressent. Si jamais il a besoin d’aide, il saura faire appel à sa femme. La meilleure chose à faire pour elle est de s’occuper et de continuer sa vie ce qui rassurera son homme. L’homme pour ne pas créer de ressenti chez sa femme qui peut se sentir délaissée doit faire l’effort de la rassurer en lui indiquant qu’il a besoin d’être seul un moment, mais qu’il reviendra vers elle bientôt.

Quand une femme est stressée, elle aura besoin de parler de tout et de rien dans les moindres détails avant d’en arriver à ce qui la chagrine réellement. Cette phase est frustrante pour les hommes qui se demandent toujours pourquoi elle n’en vient pas directement au fait. La tendance masculine sera également soit de minimiser l’importance du problème soit d’apporter des solutions à tout ce qu’elle dit. Dans les deux cas, chacun se comporte comme ils aimeraient que l’on se comporte avec lui alors que ce n’est pas ce que l’autre recherche. Au contraire, dans ce cas, Nicolas devra apprendre à écouter de façon empathique sa femme, sans chercher à lui apporter des solutions. Ce que recherche une femme, c’est avant tout qu’on valide avec elle le droit de se sentir comme cela. N’oublions pas non plus que c’est en verbalisant les évènements qu’une femme explore son ressenti face à une situation.

 


Entre un homme et une femme, il ne s’agit pas de donner plus, mais mieux. Pour savoir comment devenir le(a) partenaire parfait(e), il ne vous reste plus qu’à regarder le spectacle de Paul DEWANDRE, cet auteur belge qui propose une adaptation sur scène du livre de John GRAY. Il dévoile une partie de la belle mécanique du couple pour vous emmener vers une terre inconnue. Plus besoin d’aller à l’autre bout du monde pour débuter une nouvelle aventure.

 

Source : ¹ Mars et Vénus font la paix : Résoudre les conflits pour une vie de couple harmonieuse – Broché – 13 mai 2014
Jubibu

De l'humour et des idées claires

4 Comments

  1. Bonjour Lise et merci de ta lecture. C’est vrai qu’à première vue, nous avons peu de chance de nous accorder ensemble et pourtant il faut voir cette différence non pas comme une opposition, mais comme une complémentarité – un peu à la façon du ying et du Yang (mal assemblés?) – je t’invite à jeter un coup d’oeil à la première partie de cet article qui traite justement de ce nous avons parfois tendance à oublier : les hommes et les femmes sont constitués différemment. Nous prenons tous beaucoup de plaisir à rencontrer des personnes différentes, à voyager, à découvrir de nouvelles idées, des artistes qui nous transportent et élargissent notre horizon. C’est de cette façon qu’il faut aborder la différence homme-femme et le voir comme un nouveau champs d’exploration. A toi de façonner deux le couple qui te convient avec ton/ta conjoint(e) !

  2. Chacun a tendance à donner ce qui lui conviendrait à lui; c’est comme si un amateur de plantes en pot offrait pour Noël une plante en pot à chacun de ses proches alors qu’ils préfèreraient des chocolats. Le défi pour une femme est de laisser du champ à son homme en lui faisant confiance ( en acceptant qu’il se plante de temps en temps). Pour un homme, d’apporter une écoute bienveillante qui ne propose SURTOUT pas de solutions. (une femme a besoin de sentir qu’on lui fait confiance pour trouver ses solutions)
    Et pour les deux, FORMULER clairement les attentes: « j’ai besoin que tu fasses ceci ou celà… »
    Je suis une femme imparfaite, mariée depuis (presque) trente ans à un homme imparfait, et on est parfaitement heureux.

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *