Wonder Woman à l’origine du langage des couleurs ?
Jubibu 29 mars 2016

Temps de lecture : 7 minutes

Lors du précédent article sur la théorie DISC – [TEST] Quelle couleur reflète votre personnalité ? – nous avons découvert le « langage des couleurs », un outil inspiré des travaux de Marston. L’outil DISC catégorise notre tendance de comportement à travers 4 couleurs : Directeur (rouge), Influent (Jaune), Stable (vert) et Consciencieux (bleu)


 

— COMPORTEMENT NATUREL, TOUJOURS PAREIL
On se comporte avec les autres comme on voudrait qu’ils se comportent avec nous. C’est de là que peuvent naître les conflits, notamment lorsque des tempéraments contraires sont en présence. Or, chacun possède une façon d’agir qui lui est propre. S’adapter tel un caméléon, voilà la clef de la réussite au quotidien.

Nous possédons tous un peu des quatre couleurs principales, mais une couleur, voire deux se détachent le plus souvent. C’est cette couleur qui correspond à notre schéma de comportement individuel. Nous avons vu leurs caractéristiques, leurs atouts et leurs travers, mais également comment les détecter, et comment s’adapter à une couleur différente de la nôtre.

Nous savons aussi que c’est en situation de stress que notre couleur dominante ressort le plus, notamment à travers nos réactions les plus marquées. Cela s’explique par le fait que, sous pression, notre cerveau passe en mode « automatique » c’est-à-dire que nous ré-agissons, plus que nous agissons. Nous ne sommes plus maître à bord, car nous suivons notre instinct tels des robots impulsifs.

L’intérêt du langage des couleurs est pluriel :

  • Mieux se connaître, ses forces et ses faiblesses
  • Développer de meilleures relations avec les autres
  • Une plus grande intelligence émotionnelle
Schéma récapitulatif du DISC
Schéma récapitulatif du DISC

Au lieu de reprocher à une personne sa façon d’être, on peut comprendre que cette personne a une façon particulière d’aborder le monde.

Ce comportement naturel, c’est celui que nous avons au quotidien et que nous sommes le moins susceptible de changer. C’est l’aspect de notre personnalité qui ressort lorsque nous sommes dans une situation confortable.

Ce que nous avons vu du langage des couleurs montre ses limites, dès que nous sortons de ce cadre. Personne n’agit de la même façon qu’il soit au boulot ou dans un contexte nouveau.

Dans la vie professionnelle, il y a fort à parier que vous ne vous laissez pas aller autant qu’à la maison. De même, lorsque vous rencontrez une nouvelle personne, vous cherchez à décoder la façon d’être de la personne en face de vous pour comprendre la règle à suivre.

On s’imagine parfaitement une personne très joviale et extravertie (un jaune probablement) qui en présence d’un groupe d’individus silencieux et sérieux, se mettra sur la retenue et cherchera à « imiter » leur façon d’être.

Ce « jaune » passe en « mode adapté » en réponse à ce nouveau contexte, l’idée étant d’améliorer la communication en se calant sur la même longueur d’onde que le groupe.

Notre comportement n’est donc pas figé, il répond bien à un schéma naturel prédictible, mais il est dynamique. La théorie DISC définit ce mouvement comme le « style adapté »

 

Profil-DISC-Naturel-Adapte
Du naturel au style adapté

 

— COMPORTEMENT ADAPTÉ, « VA PAS FALLOIR JOUER AVEC MES COU…LEURS »
Le test DISC complet permet en réalité de sortir une métrique dynamique de notre comportement et ce, dans plusieurs environnements : au naturel (c’est ce que nous avons vu dans l’article précédent), sous pression (lorsque nos forces deviennent nos faiblesses) et au travail.

Notre style « en adapté » est notre réponse à l’environnement. C’est le masque que nous affichons le plus souvent et qui est le plus susceptible changement, car nous faisons ces efforts de manière consciente, contrairement à notre style naturel.

Prenons l’exemple d’un chef d’équipe à dominante rouge qui devra prendre sur lui pour manager au mieux ses collègues peu importe la couleur : rouge, jaune, vert et bleu. Dans ce cadre là, nous pouvons faire varier nos différents niveaux de couleur pour nous mettre tous sur la même longueur d’onde. L’objectif étant de ne pas créer de conflit et de travailler de façon optimisé. Je réduis mon côté rouge et je fais ressortir un peu de vert et de jaune par exemple. C’est à ce moment que nous passons en « mode adapté ».

La contre-partie du « mode adapté » se traduit par un épuisement mental plus au moins important compte tenu de l’écart entre notre couleur naturelle et notre « effort » d’adaptation. Considérez que pour une personne verte, le fait de devoir appliquer une méthode de management autoritaire et directive la fatiguera énormément, ce type de comportement étant contre-nature vis-à-vis de sa psychologie. Idem, demandez à un jaune de travailler sur de longs dossiers administratifs où chaque détail a son importance et il y a fort à parier qu’il en sortira épuisé ou en tout cas, peu épanoui.

 

— STYLE NATUREL + STYLE ADAPTÉ = 2 FOIS 4 = 8 PROFILS
En combinant les quatre styles de base et l’approche dynamique du comportement, nous obtenons une approche plus fine de nos attitudes. On retrouve dans ce schéma toutes les couleurs de base, mais de nouvelles nuances apparaissent.

On observe bien que chacun possède une combinaison unique de chacune des couleurs. Voici un nouveau schéma beaucoup plus précis que le précédent.

 

Nuancier des 8 profils de la théorie DISC
Nuancier des 8 profils de la théorie DISC

Pour un descriptif succinct des huit profils, vous pouvez jeter un œil au descriptif publié par Alter-Evo.com :

 

8-profils-disc-description-alter-evo

 

— COMMENT S’EST CONSTRUITE LA THÈSE DES COULEURS ?
La tendance de comportement d’une personne est déterminée par sa perception de l’environnement. Pour définir sa thèse, Marston s’est appliqué à identifier la perception des individus autour de deux axes :

  • L’environnement est-il perçu de façon favorable ou hostile ?
  • La volonté d’agir ou d’accepter cet environnement.

En combinant ces deux axes, nous retrouvons les 4 dimensions de l’outil DISC.

 

Les Emotions des Gens Normaux de W. M. Marston
Les Émotions des Gens Normaux de W. M. Marston

 

— MARSTON, WONDER MAN DE LA PSYCHOLOGIE
Nous parlons de William Marston depuis le début sans avoir pourtant étudié son CV…

William Marston, c’est le nom du psychologue et écrivain américain à qui nous devons la base théorique de l’outil DISC. Il est diplômé d’un doctorat en psychologie de l’Université d’Harvard et il a enseigné une partie de sa vie comme professeur à l’université.

À partir de son livre, les émotions des gens normaux, qui fut publié en 1928, il est parvenu à « objectiver » les comportements humains, c’est-à-dire à les comprendre comme des choses. En poussant ses recherches, il en est arrivé à la conclusion que nos comportements répétaient un schéma imprimé à partir de notre réaction à l’environnement. Notre perception des choses induit donc notre comportement naturel.

Bien qu’il ne soit pas à l’origine du test DISC en tant que tel, ni de son utilisation comme outil managérial, il en est l’un des principaux initiateurs, puisque la version actuelle de sa théorie n’a que très peu évolué depuis. L’homme était donc doué.

Dans cette aventure, il a fallu aussi remercier Carl Jung, un psychiatre Suisse qui publia plus tôt en 1920, Types Psychologiques, un ouvrage majeur dans la discipline. C’est dans cet épais pavé qu’il propose de distinguer deux orientations de l’énergie et quatre fonctions psychologiques, des catégories qui sont essentielles à la construction du langage des couleurs.

Les deux orientations de l’énergie correspondent à l’extraversion – une personne qui trouve son énergie dans son environnement, l’action et l’expérience – et l’introversion –une personne qui puise son énergie dans les idées, son esprit et les émotions.

 

Carl-Jung-orientation-energie-test-mbti
Schéma de l’orientation de l’énergie chez un individu selon Carl Jung

 

  • La fonction énergie représente la manière dont l’individu oriente son énergie : vers ce qui l’entoure pour l’extraversion, vers lui-même pour l’introversion
  • La fonction de perception permet à l’individu de recueillir l’information de deux façons opposées : la sensation répond à nos sens physiques premiers tandis que l’intuition fonctionne à travers un processus de réflexion plus « cérébral » et abstrait.
  • La fonction jugement permet à l’individu de traiter l’information recueillie et aboutit à deux types de réactions : un sentiment (j’aime, j’aime pas) ou une opinion basée sur la logique.
  • La fonction mode de vie correspond au mode d’action choisi par un individu pour agir sur son environnement. C’est celle que nous retrouvons de manière plus explicite à travers les couples de couleurs rouge-jaune et bleu-vert. Le premier couple considère qu’il peut avoir une emprise directe sur les choses. Le second, qu’il faut composer avec l’environnement pour avancer.

Revenons à Marston qui, en réalité, ne nous est pas si inconnu que cela. C’est lui qui a permis la création du fameux détecteur de mensonges. C’est également à travers ses recherches sur la détection du mensonge (ainsi que via l’influence de sa femme) qu’il se convainquit lui-même qu’elles étaient « plus honnêtes et plus fiables que les hommes et peuvent travailler avec plus de rapidité et de précision ».

Suite à ses travaux, il ira jusqu’à créer à la fin de sa vie le personnage de Wonder Woman. Il commença à écrire les romans de la fameuse héroïne au super-pouvoir sous le pseudonyme de Charles Moulton, romans qui seront adaptés en Comics, puis au cinéma.

 


Si vous avez bonne mémoire, vous vous souvenez peut-être que Wonder Woman possède entre autre, un lasso magique qui oblige ses victimes à lui révéler la vérité, ce qui rappelle fortement le détecteur de mensonge. La boucle est bouclée et voilà donc le lien entre notre image à la une et la théorie DISC/le langage des couleurs.

 

Bonus: Pour ceux qui voudraient aller plus loin dans la découverte de leur profil DISC, vous pouvez passer ce test gratuit en ligne qui dure une 10aine de minute : https://profil4.com/test-disc-essentiel.php

 

sources: http://www.16-types.fr/index.html
Carl Jung – Types Psychologiques Broché – 16 juillet 1997
http://alain.battandier.free.fr/spip.php?article30
https://fr.wikipedia.org/wiki/Typologie_jungienne
https://fr.wikipedia.org/wiki/William_Moulton_Marston
 

 

Jubibu

De l'humour et des idées claires

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *