Recevez des bons plans près de chez vous avec Youdiiz
Guillaume Le Coq 29 juillet 2015

Temps de lecture : 3 minutes

Nous sommes de plus en plus à délaisser nos petites villes pour les métropoles avec leur dynamisme économique et culturel. Pour contrer ce phénomène d’exode, deux vingtenaires ont décidé de créer une application truffée de bons plans pour redorer nos contrées.


 

— CHICAGO N**GA
L’idée est née au pays de Kanye West en 2013. Danny Da Rocha, alors responsable des opérations marketing et commerciale pour une startup spécialisée dans l’équipement de tablettes dans les taxis, a senti une osmose sur la richesse que peut apporter le numérique, et plus particulièrement les applications. Soudain, une idée lui traverse l’esprit : « pourquoi de pas proposer une application qui t’envoie des notifications de bons plans et d’événements à proximité ? ». Dès son retour en France en février 2014, il fait part de cette idée à son ami Bastien Arnould.

Suite à l’élaboration d’un business plan, ils ont démarché les commerçants de leur ville natale, Saint-Brieuc. Séduits par ce projet, beaucoup d’entre eux ont très vite signé pour proposer des bons plans. La dernière étape fut l’élaboration de l’application. Sans expérience apparente en informatique, Danny n’a pas rechigné à la tâche pour la développer. Le résultat est plutôt satisfaisant. Étude, prospection, développement de l’application… plus d’un an de travail ont été nécessaires.

 

— SORTEZ, VOTRE VILLE BOUGE
Commencer son activité à Saint-Brieuc est plutôt une tâche délicate à première vue. Hormis les festivals Art Rock, Photoreporter et Les Nocturnes, pas grand chose à se mettre sous la dent. Les jeunes préfèrent s’enfuir sur Rennes ou Nantes. Mais quand nous téléchargeons l’application, nous sommes surpris par la diversité des événements : arts, concerts, soirées à thèmes… On revoit un peu notre préjugé à jour sur cette ville. Intuitive, l’application vous géolocalise et propose le meilleur itinéraire pour vous y rendre.

 

l-application-mobile-youdiiz-mise-au-point-par-bastien_2305008_528x397
Bastien Arnould et Danny Da Rocha, les 2 fondateurs de Youdiiz

 

— UNE AUBAINE POUR LES COMMERÇANTS
Hormis la promotion d’événements dans les villes concernés, Youdiiz permet aux commerçants de proposer aux utilisateurs des bons plans. Par exemple V&B proposait une offre alléchante : pour l’achat de 2 verres de vin, le saucisson vous est offert par la maison (à condition de montrer l’annonce).

En tant que commerçant, voir ses bons plans s’afficher est un coup de pub intelligent. Après 3 mois d’existence, l’application a été téléchargée 1 700 fois pour 150 000 pages vues. Elle ne cesse de croitre : 15 téléchargements par jour en moyenne. 100 commerçants y sont répertoriés à l’heure où cet article est écrit.

Toujours dans le souci de bien faire, les dirigeants de Youdiiz proposent des suppléments pour les commerçants sur l’app : une vue à 360° des locaux, vidéo de présentation. Dans les prochains jours, ils vont installer dans un restaurant (le O’Malo pour faire un peu de pub au passage) une tablette tactile passant en continu les offres.

 

 

— UNE APP À PORTÉE NATIONALE
Après Saint-Brieuc en juin, l’app a grignoté du terrain. Guingamp s’y est mis et pour la rentrée, les commerçants de la capitale bretonne (Rennes) vont s’y mettre. « Nous voulons que Youdiiz couvre toutes les villes bretonnes d’ici mai 2016 » déclare Danny. La Bretagne c’est bien, mais il faut voir plus loin. C’est pourquoi les deux gérants se préparent à démarcher les commerçants nantais (à la rédaction on a préféré éviter le fameux débat sur la position de Nantes avec la Bretagne).

Pour l’instant, l’activité Youdiiz ne leur permet pas de couvrir un salaire. Une levée de fonds à la Kickstarter ne devrait pas tarder pour développer davantage l’application et s’assurer un salaire confortable. « Cela fait depuis plus d’un an que nous travaillons d’arrache-pied sur ce projet » confie Danny. Espérons que ses deux entrepreneurs trouveront leur compte sur ce projet à la fois intelligent, humain et fédéral. Retrouvez Youdiiz sur l’App Store et Google Play.

 

Article réalisé grâce à la plateforme LE CLUB d’ALCHIMY

 

Guillaume Le Coq

Agriculteur exploitant et éleveur de poulet à la SCEP depuis 1964.

1 Comments

  1. Excellent comme idée! Je pense bien aussi que les jeunes de 20 ans s’en vont dans les grandes volles, mais je vois aussi des 30aires (c’est jeunes aussi) revenir rapidement dans des villes à taille humaine et avec une meilleure qualité de vie. Je ne compte plus les amis ou rencontres vivant à Paris depuis 1 ou 2 ans pour le travail, qui souhaitent rentrer à Lyon, Bordeaux, Rennes etc…

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *