Le transhumanisme, une vision de notre futur ?
Line 26 décembre 2014

Temps de lecture : 4 minutes

Cette pensée créée la polémique dans tous les domaines surtout auprès des philosophes puisque la question de l’éthique est très importante : en effet, le transhumanisme a pour but de changer totalement le développement humain en l’alliant à la technologie. 


 

Le transhumanisme est une idéologie venue de Californie en 1980. L’idée est de pouvoir développer l’homme à son maximum physiquement et mentalement grâce a la technologie, créer des surhommes en un sens. Le citoyen est libre et autonome et peut choisir ce qu’il changera dans son cerveau, son ADN,  son corps, etc. C’est pourquoi ce courant est représenté par le symbole « H+ » qui signifie, dans l’idée, l’humain supérieur.

Le développement de la technologie permettrait d’éviter les maladies, le handicap et surtout, serait capable de développer les capacités de l’homme jusqu’à atteindre l’immortalité. Pour cela, ils pensent que nos ordinateurs atteindront le même stade que l’intelligence humaine d’ici 2030 et nous pourrons certainement mettre nos souvenirs, nos pensées, notre savoir et notre conscience sur clé USB. Si nous mettons tout cela sur un robot, alors voilà, vous êtes immortel. On s’approche de la science-fiction, mais le domaine scientifique évoluant tellement rapide et étant donné que le coût de la recherche dans ce domaine diminue globalement, cela est loin de l’impossible.

Ray Kurzweil, « le pape du transhumanisme », a été engagé par Google pour effectuer des recherches dans le but de faire du moteur de recherche la première intelligence artificielle (c’est dire le financement qui est investi là-dedans!). Ils sont également sur un projet de nanoparticules pouvant détecter le cancer et autres maladies à un stade précoce. En analysant la séquence ADN de Sergei Brin (le cofondateur de Google), ils ont découvert qu’il est fortement possible qu’il développe la maladie de Parkinson. Cette découverte renforce les idéaux transhumanistes des fondateurs de Google.

 

le-transhumanisme-une-vision-de-notre-futur-un
Primo Posthuman, le concept de corps humain du futur conçu par Natasha Vita-More pour répondre au problème de la dégradation cellulaire.

 

— QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES ?
Ces genres de révolutions présentent de nombreux avantages… presque autant que les craintes qu’elles engendrent ! Sûrement avez-vous déjà deviné certaines d’entre elles juste en lisant la première partie de cet article… Nous pouvons déjà noter un clivage encore plus important dans la population, les technologies transhumanistes seraient bien trop chères pour être accessibles à tout le monde et ne serait donc réservé qu’aux plus riches comme l’explique le philosophe Jean-Michel Besnier : «On est en train de préparer une humanité à deux vitesses. La fracture ne sera plus entre le nord et le sud, mais au sein même des sociétés».

Imaginez un monde où certains auraient les moyens de se développer, auraient des aspects robotiques, tandis que les autres, ceux qui ne pourraient pas suivre seraient simplement des humains biologiques inférieurs aux autres. Je ne vous raconte pas le bordel que ça serait.

Et lorsque nous parlons d’internet, d’ordinateurs et autres technologies, nous pensons également au hackage. Si nous pouvons mettre notre conscience sur ordinateur, pourrait-on hacker notre conscience, se faire contrôler et avoir des virus, malgré nous ? Et pourrait-on avoir comme nos technologies actuelles des bugs que l’on ne pourrait résoudre sans un professionnel?

Et bien sûr, sommes-nous d’accord avec cette idéologie ? Car quand la science et la technologie se développent, on nous l’impose comme un nouveau mode de vie que nous le voulions ou non. Bien sûr cela commencera certainement doucement par des analyses de notre ADN pour découvrir les maladies qui auront le plus de chance de se développer chez nous. Mais sommes-nous prêts à nous défaire de notre nature biologique et l’allier à la technologie ?

N’y a-t-il pas une grande possibilité pour que l’aspect technologique prenne le dessus sur l’aspect humain? Certains transhumanistes (pas tous bien heureusement) prônent même l’idée que nous utiliserons la technologie pour développer l’Homme pour ensuite mettre fin à l’espèce humaine… Malgré les bons côtés du transhumanisme, il y a tout de même de nombreux points négatifs assez effrayants.

Le transhumanisme n’a donc pas fini de créer des polémiques même si c’est un concept encore peu connu du grand public. C’est sûrement là l’un des plus gros problèmes de cette avancée scientifique : nous en avons que peu d’informations et est encore assez méconnu.

 


Il serait pourtant utile que la population puisse donner son avis sur ce sujet puisque que le transhumanisme sera très déterminant dans notre mode de vie future (et un futur pas si lointain que ça) et bien évidemment sur l’avenir de la race humaine face (ou avec) la technologie.

SIGLE-NOIR-MINI-WEB

Line

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *