La montée en puissance du festival Art Sonic
John Goodman 29 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minute

Situé dans le petit bled de Briouze en Normandie, le festival Art Sonic avait prévu une programmation alléchante pour fêter ses 20 ans. Naâman, Chill Bump, Jabberwocky, Shaka Ponk, le set d’un Bloody sous le blaze de SBCR ou encore les $heriff ou les inépuisables Salut C’est Cool.


 

Les 20 ans d’Art Sonic, c’est deux scènes qui alternent. Proche l’une de l’autre, nous avons été éblouis par beaucoup d’artistes, voir tous. Pas de trou d’air, pas de flottement. Tout a été très calibré, à commencer par le natif du coin Naâman et son beat-reggae, suivi de Hollie Cook pour entamer les deux jours de grandes musiques.

Chill Bump, deux gars de Tours vus dernièrement à l’Olympia nous avaient déjà conquis. À quelques mètres de la scène, nous avons apprécié chaque son, chaque beat, chaque flow. On va continuer à en entendre parler. The Avener poursuit la soirée. Nous avions plus de jambes, mais nous ne regrettons à aucun moment, quand les foules se déchaînent, c’est incroyable. Le DJ français mérite son rang international.

 

art-sonic-bb
SBCR et Jabberwocky

 

Puis vint les quatre barges de Salut C’est Cool. Au bout de notre vie, transpirant, nous allions danser comme si nous n’avions pas de lendemain. On les croise sur toutes les routes des festivals, une fois c’est bien, deux fois c’est pas mal, mais la troisième est encore meilleure. Le samedi nous avons donc remis ça ! Jabberwocky a tenu ses promesses. Photomaton nous a fait l’effet escompté, puis les autres aussi… Le groupe Shaka Ponk toujours aussi efficace, le singe qui danse sur l’écran aussi.

Le clou du spectacle, SBCR, un Bloody venu le temps d’un set, 1h15 de folie. Sir Bob Cornelius Rifo a offert à Art Sonic pour leurs 20 ans un bon cadeau électro-punk qui réveille, qui ravage, qui pousse les foules, qui déménage et qui termine par nous faire tomber, une lourdeur que nous n’oublierons pas. Merci.

 


Art Sonic a fêté dignement ses 20 ans. Maintenant nous repartons avec eux pour les 20 prochaines années en espérant que les programmations continuent dans ce style. Même la pluie du dimanche matin ne nous a pas ennuyé. Une organisation calibrée, une grande famille de bénévoles au top. Une proximité efficace sur toutes les places du festival, parking, camping, scènes. Vive Briouze !

 

SIGLE NOIR MINI WEB

Photos : facebook.com/artsonicfestival © V. Lefoyer

John Goodman

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *