Avancées technologiques, progrès médicaux… Si Darwin savait !
ANNA GRAHM 31 mars 2015

Temps de lecture : 3 minutes

Avec les avancées technologiques et les progrès médicaux, la théorie de l’évolution proposée par Charles Darwin est bouleversée. Tentative de geler le temps, de contrer l’évolution, nous sommes les X-Mens de notre époque, des personnes génétiquement modifiées, pour nous apporter plus de force pour lutter dans la vie.


 

Nous nous sommes levés, nous avons parlé, nous nous sommes transformés. De quatre à deux pattes, l’évolution parait simple, mais c’est la finalité d’un processus de transformation du génome au cours de plusieurs années. Cette théorie permet d’expliquer la diversité des formes de vie rencontrées dans la nature. Les gènes qui apportent un avantage se propagent plus facilement dans la population, ceux qui apportent une anomalie sont susceptibles d’être naturellement mis à l’écart. L’homme a évolué pour s’adapter aux changements. Nous n’avons plus rien à voir avec l’homme de Cro-Magnon ! Nos pratiques ont changé ainsi que nos habitudes alimentaires. Nous sommes de vigoureux sédentaires en quête de confort et de rapidité. Notre monde, aseptisé et calibré, tend à changer notre morphologie.

 

SVT Äkta människor, Real Humans Photo: Johan Paulin

 

Nous accélérons le processus naturel de mise à l’écart des anomalies, avec par exemple les échographies prénatales qui nous permettent de limiter les fœtus qui ne sont pas viables. Il n’y a alors pas de modification de l’évolution. Ceux qui ont juste un handicap mineur, mais qui sont viables et qui peuvent se reproduire sont gardés, tout du moins en France. En Amérique au contraire, ils pratiquent l’eugénisme. C’est-à-dire interrompre des grossesses pour des foetus juste handicapés, mais pouvant se reproduire et mener une vie, en sélectionnant le physique et le QI des géniteurs lors des dons de gamètes. En gros, tu fais ton « marché au bébé » pour obtenir un descendant qui aura les caractéristiques les plus appréciées. Aujourd’hui, on appelle ça le transmutisme, qui consiste à développer l’homme à son maximum physiquement et mentalement grâce a la technologie. Pour aller plus loin, nous vous invitons à lire l’article de la Linou qui traite de cette pratique d’origine californienne qui fait polémique.

 

chirurgie-esthetique-devenir-addictive-94869

 

Les peaux blanches, dorées, yeux bleus, chaque caractéristique correspond à un attribut physique apprécié dans une population donnée. Les critères de beauté dépendent de la culture. Un critère apprécié dans une culture, aura plus de chance de se diffuser dans cette population. Avec la chirurgie esthétique, nous pouvons obtenir les critères appréciés. Nous changeons donc la sélection naturelle de propagations des gènes qui apportent un avantage dans une population avec par exemple des boobies siliconés, des traits fins, ou une peau bronzée, des yeux débridés. Le résultat : des clones de perfection qui possèdent les mêmes caractéristiques. A force de vouloir suivre cette quête de l’excellence, le naturel et l’imperfection deviendront les critères de beauté les plus appréciés, car ils deviendront de plus en plus rares.

 

WWF-Denmark-Lion1

 

Cette intervention volontaire dans l’évolution touche également les animaux. En combattant l’extinction de certains groupes de plantes et d’animaux, nous interférons dans le processus de modification des groupes qui n’ont pas su évoluer pour s’adapter aux modifications de leurs habitats naturels. Ce fut le cas des années auparavant avec les changements climatiques qui ont engendré la disparition de certains groupe d’animaux et de végétaux, mais également la création d’espèces plus fortes et plus aptes à vivre dans ce monde en perpétuelle mutation. Par volonté de préserver la diversité, nous empêchons son évolution. Mais c’est peut-être également par sentiment de culpabilité que nous intervenons pour sauver ces individus qui disparaissent… à cause de nos actes.

 


Évidemment, cet article n’est pas un cri contre les nouvelles technologies, les avancées médicales, la volonté d’améliorer les conditions de vie, et les dodos de Madagascar. Cette hypothèse varie au cours du temps et des évolutions. Notre théorie de l’évolution actuelle serait une transformation partiellement contrôlée, et industrialisée. L’hypothèse avancée par Charles Darwin, est une ancienne vision qui est critiquable au vu de l’évolution que nous avons provoqué avec les technologies.

 

SIGLE NOIR MINI WEB

ANNA GRAHM

Créatrice de macramé pour le plus grand plaisir de toute la famille.

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *