15 conseils sur l’expérience Erasmus
Ambre 10 octobre 2017

Temps de lecture : 5 minutes

J’ai pas mal bougé de ma petite ville de Bretagne depuis que je tiens sur mes deux pattes. Entre les études et les vacances, j’ai pu visiter pas mal d’endroits ! Si vous êtes déjà parti ou que vous comptez le faire, vous savez qu’il faut se préparer un minimum. Pour ne pas que vous galériez comme j’ai pu le faire, je vous ai concocté mes petits conseils spécial Erasmus !


— AVANT LE DÉPART
Pensez au moyen de transport que vous prenez pour partir : la plupart du temps, l’avion est le moyen de transport le plus utilisé. Il peut s’avérer assez contraignant si l’on ne respecte pas quelques conditions :

  • Si vous devez vous rendre à l’aéroport très tôt le matin, pensez au moyen le plus simple pour y aller. Traverser tout Paris avec 50 kilos de bagages parce qu’on a dormi chez un ami qui habite à l’autre bout de la ville, c’est stressant et fatiguant. Même si un taxi peut être coûteux, c’est plus rassurant et vos bras vous diront merci !
  • Toujours bien vérifier le nombre de kilos auxquels on a le droit (si l’on a un bagage d’inclus dans le prix du billet). C’est assez rageant de devoir d’emblée payer des frais de surcharge, surtout qu’on ramène toujours plus de choses au retour…
surpoids bagage avion
« Quand tu veux pas payer le surpoids de ta valise »
  • En fonction d’où vous partez, ne prenez pas la Terre entière dans votre valise : je suis une fille, donc je connais les affaires “au-cas-où”, et croyez-moi, il m’est arrivé de partir avec trop d’affaires et de ne pas utiliser la moitié de ma valise… Gros gâchis ! Ne prenez que les vêtements que vous aimez vraiment porter, limiter les paires de chaussures en fonction des usages (par exemple sport, quotidien et soirée) et les produits d’hygiène et cosmétiques, ça se rachète :).
valise trop remplie
« ça passe ma gueule. »
  • Bien vérifier la validité de ses papiers d’identité : il se peut que votre carte d’identité ou passeport expire pendant votre séjour. C’est très ennuyeux, surtout si vous comptez voyager !
  • Se renseigner sur les bourses : si vous n’êtes jamais parti, il est possible de bénéficier de bourses mobilité dédiées aux voyages Erasmus et autres. Ça serait dommage de s’en priver si vous y avez droit !
argent
« Quand tu reçois ta bourse alors que tu l’avais oubliée »

— PENDANT LE VOYAGE

  • Planifiez bien vos excursions : réserver des billets pour une mauvaise date, j’ai connu (en plus c’était pour 3 personnes, gros moment de solitude). Donc ne vous faites pas avoir ! Regardez aussi si la période de voyage ne tombe pas sur des cours importants ou des examens, n’oubliez pas que l’on part aussi pour étudier !
  • Mélangez-vous avec les locaux et internationaux : je sais, quand on est tout seul dans un pays étranger, on a peut-être plus de facilité à intégrer des groupes de même nationalité. C’est bien, mais il faut aussi sortir de sa zone de confort ! Les Français étant réputés pour beaucoup rester entre eux, ne nourrissez pas ce cliché 😉 !
timide
« A rare footage of me trying to socialize among foreigners »
  • Donnez des nouvelles à vos amis et famille : on peut vite être pris dans le rythme de la découverte constante, mais ne faites pas l’autruche pour autant ! Prenez le temps de contacter vos proches pour qu’ils partagent avec vous ces instants qui vous sont chers, ils vous en seront reconnaissants de ne pas les oublier.
  • Pensez à “l’après” : c’est tout bête, mais je regrette de ne pas avoir assez pris de photos de certains moments du quotidien, car sur le coup on se dit qu’on s’en rappellera de toute façon très bien. On a jamais assez de souvenirs, alors immortalisez-les !
  • Profitez ! : c’est l’occasion de faire des choses nouvelles, de tester et découvrir des facettes de sa personnalité. Le pire qu’il puisse vous arriver, c’est de vous dire en rentrant “j’aurais dû le faire…”

super expérience

— APRÈS LE VOYAGE

  • Essayez au maximum de garder contact : la distance fait que l’on peut rapidement perdre de vue des amis étrangers. On a tous une routine qui reprend, mais que ça fait plaisir d’avoir un petit message d’une personne qui nous rappelle ces moments fous !
  • Passez des tests de langue : si vous avez pu pratiquer une langue étrangère, c’est le moment idéal pour passer vos tests car vous avez encore des notions et habitudes en mémoire. Ces tests sont très appréciés dans un CV pour se rendre plus facilement compte du niveau.
satisfaction
« Moi quand je maîtrise enfin le ‘por’ et ‘para’ à mon retour d’échange en Espagne »
  • Faites partager votre expérience : Si vous avez l’occasion, participez à des forums ou réunion pour parler de votre expérience, et encouragez ceux qui n’osent pas franchir le cap. On a parfois des a priori sur le genre de pays dans lequel on voudrait aller, et en rencontrant des gens qui y ont été on s’en fait une toute autre idée, quitte à changer d’avis et vivre une super aventure !
  • Intégrez les étrangers qui viennent dans votre pays : après avoir été expatrié, vous vous rendrez compte de la difficulté à s’adapter dans un nouveau pays quand personne ne vient vers vous. Faites des efforts en parlant avec ces étrangers, invitez-les pour aller boire un verre, ils n’en seront que ravis, et vous prolongera l’expérience, jusqu’à qui sait, votre prochain voyage 😉.
bienvenue
« Je fais genre, mais on va vite se mettre une race ensemble t’inquiète B-) »

Voilà, vous avez tous ce qu’il vous faut pour kiffer, attention cette liste de conseils n’est pas du tout exhaustive, bien au contraire ! Le plus important, c’est oser faire des choses, se jeter à bras le corps dans les aventures qui s’offrent à vous, et de ne rien regretter ! Et vous, vous y auriez mis quoi dans cette liste ?

Photo plage de glace, Tallinn 2016, © Marion Dacquin
Ambre

Your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *